Culture

[Livre] Leurs enfants après eux : en passant par la Lorraine sinistrée

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Le livre de Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, plonge la tête la première dans un bassin lorrain sinistré, où des ados rêvent de ne pas subir le même sort que leurs parents.

Déjà son premier roman, Aux animaux la guerre (Actes Sud, 2014), adapté au petit écran, est devenu une série TV de six épisodes diffusée ce mois de novembre sur France 3 et voici Nicolas Mathieu couronné prix Goncourt le même mois pour son second : Leurs enfants après eux (Actes Sud, 2018). De la fibre sociale aussi, bien arrachée. Le premier se passait autour de la fermeture d’une usine vosgienne, le second dans un bassin lorrain où la sinistrose a trop souvent succédé au sinistre, où des ados des années 90 s’essayent à balayer la poussière de rouille qui flotte dans l’air. Certains veulent sortir de cette gangue où nombre de leurs parents ont été fossilisés vivants.

Un tour en périphérie

Là, où Les hommes parlaient peu et mouraient tôt. Les femmes se faisaient des couleurs et regardaient la vie avec un optimisme qui allait en s’atténuant. Une fois vieilles, elles conservaient le souvenir de leurs hommes crevés au boulot, au bistrot, silicosés, de fils tués sur la route, sans compter ceux qui s’étaient fait la malle. Un monde peu étranger à l’auteur, originaire de la « France périphérique », en l’occurrence Epinal : Je suis né dans ces régions-là. Mon père était ouvrier. J’ai assisté aux plans sociaux. J’ai eu l’impression d’assister en direct à la chute de la classe ouvrière. D’aucuns trouveront un peu longues les 400 pages, d’autres suivront les 400 coups de ces jeunes qui ne veulent pas finir comme leurs vieux.

 

Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu, Prix Goncourt 2018, sorti le 22 août 2018 aux éditions Actes Sud. 432 pages. Prix : aux environs de 21,80 €.