Loi d’urgence sanitaire, la FGTA-FO sera vigilante pour défendre les droits des salariés

Toute l’actualité par FGTA-FO

Article publié dans le Dossier Coronavirus / Covid19
© Frédéric MAIGROT/REA

Communiqué de la FGTA-FO

Le projet de Loi d’urgence sanitaire du gouvernement passe outre la négociation collective pour imposer des dispositions dérogatoires au temps de travail.

Si une partie du contenu de la future loi n’est pas encore connue et que nous attendons encore les ordonnances, il est déjà clair que ce projet n’a rien à voir avec la santé. Il s’agit du détricotage du droit du travail sans consultation des organisations de salariés sous couvert d’« union nationale ».

Sur le cas concret de la prise forcée de congés, par exemple, nous ne pouvons pas valider le fait que certains salariés puissent bénéficier du chômage partiel, alors que d’autres devront se rémunérer eux-mêmes sur leurs propres congés.

La FGTA-FO met en garde ses syndicats contre les organisations patronales de branches et les entreprises qui profiteraient de cette crise sanitaire pour amener à la signature d’avenants ou d’accords qui viendraient dégrader les droits des salariés.

La FGTA-FO demande à ses syndicats et représentants de ne pas signer ces accords dans les entreprises. Les membres de son Bureau fédéral en feront de même dans les branches professionnelles.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Tous les articles du dossier

Nucléaire : chez Orano, FO s’est battue pour préserver au mieux les salaires

Coronavirus / Covid19 par Clarisse Josselin

FO est signataire d’un accord sur l’activité réduite chez Orano pendant l’épidémie de Covid-19. Ce dernier préserve l’essentiel de la rémunération des salariés et octroie une prime à ceux qui travaillent sur site. Les préoccupations du syndicat portent désormais sur les conditions de reprise de l’activité, qui se met en place progressivement.