Loi Travail : communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL du 6 avril 2016

Mobilisation

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Réunion de l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL le 6 avril 2016. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Les mobilisations des salarié-es, des étudiant-es et des lycéen-nes contre le projet de loi travail ne faiblissent pas.

Face à l’entêtement du gouvernement à maintenir son projet, la détermination reste intacte et soutenue massivement par l’opinion publique.

Grâce aux mobilisations, le gouvernement a reçu les organisations de jeunesse. Il doit maintenant répondre à leurs exigences. Les organisations syndicales seront vigilantes aux annonces qui seront faites par le Premier ministre la semaine prochaine.

Dans le même temps, elles réaffirment fermement leurs revendications de retrait de ce projet de régression sociale et la nécessité d’obtenir de nouveaux droits.

Ce projet est irrespectueux des droits, conditions de travail et de vie des générations actuelles et à venir. La flexibilité et la précarité n’ont jamais été facteur de progrès et d’emploi.

La mobilisation du samedi 9 avril doit unifier toutes les catégories sociales et professionnelles, toutes celles et tous ceux qui luttent pour le retrait de ce projet de loi et exigent des mesures de progrès social. Le gouvernement doit répondre !

Déterminées et conscientes de leurs responsabilités, les organisations syndicales appellent à une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations le 28 avril 2016.

D’ici là, elles appellent à multiplier les initiatives pour faire entendre leurs revendications, préparer activement cette journée de grève et mobilisation par des rassemblements, interpellations de parlementaires, des manifestations et actions initiées au niveau local.

Paris, le 6 avril 2016

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Loi Travail : Après le recul, le calendrier de la riposte s’accélère

Dossier Loi Travail

Vendredi 4 mars - FO a été reçue en bilatérale par la ministre du Travail. Jean-Claude Mailly lui a rappelé son opposition à la philosophie générale du projet de loi et a exigé la suspension du texte. Ce rendez-vous, initialement prévu le 1er mars, avait été reporté à la suite du malaise de Myriam El (...)

L’entêtement gouvernemental, pourquoi ?

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Le projet de loi Travail est contesté par plusieurs organisations syndicales de salariés et de jeunesse sur le fond, parce qu’il contient des dispositions dangereuses pour la situation et l’avenir des salariés.
Il est critiqué par le Medef parce qu’il ne va pas encore assez loin (M. Gattaz a été mal (...)

5 avril : la jeunesse est dans la rue pour le retrait de la loi travail

Mobilisation par Nadia Djabali

Plusieurs milliers de lycéens et d’étudiants ont arpenté les rues de Paris, Rennes, Nantes, Lyon et de nombreuses villes françaises, ce mardi 5 avril, contre la loi Travail. Avec le soutien des syndicats FO, CGT, FSU et Solidaires.

Rythmant ainsi la mobilisation contre la loi Travail et occupant le terrain avant la grande manifestation de samedi 9 avril qui ne sera pas la dernière. « Demain soir nous fixerons une nouvelle date de manifestation après le 9 avril, annonce d’ores et déjà Jean-Claude Mailly. Donc le mouvement se poursuit. »