Loi Travail : FO perturbe la visite de François Hollande à Bourg-en-Bresse

Mobilisation par Clarisse Josselin

Article publié dans le Dossier Loi Travail

A l’appel de FO et de la CGT, plus de 150 opposants au projet de loi Travail se sont rassemblés le 12 juillet aux abords du nouveau palais de justice de Bourg-en-Bresse (Ain) qui était inauguré par François Hollande et le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas.

Ils avaient prévu de se faire entendre pendant la cérémonie d’inauguration du bâtiment, organisée dans la matinée. Mais l’utilisation de la sono a été interdite par les services de sécurité, sous peine de confiscation. Ils ont donc scandé durant deux heures des slogans contre le texte de la loi Travail et l’utilisation du 49-3.

Le rassemblement en lui-même avait dans un premier temps été autorisé, mais au Parc des expositions, en périphérie de la ville. Face au refus des syndicats de se voir ainsi mis à l’écart, il avait été purement et simplement interdit la veille à 18 heures, avant d’être finalement autorisé vers 22 heures.

« Je suis choqué du mépris absolu envers les organisations syndicales et les salariés, réagit Franck Stempfler, secrétaire général de l’union départementale FO de l’Ain. C’était hyper tendu, il y avait au moins 150 CRS. Mais, dans l’Ain comme ailleurs, nous ne lâcherons pas les ministres, partout où ils se rendront nous serons là », prévient-il.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

La négociation collective, l’autre victime de la loi Travail

Dossier Loi Travail par  Mathieu Lapprand

Alors que le gouvernement se prévaut du « dialogue social », par nombre de dispositions éclatées dans plusieurs articles de l’avant-projet de la loi Travail c’est aussi la négociation collective qui serait victime de ce texte.
Tout d’abord par le référendum, qui permettrait de faire appliquer un accord (...)