Emploi et Salaires

Loi Travail : les employeurs se déchirent sur la future représentativité patronale

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

L’UPA (artisans) et l’UNAPL (professions libérales) ont accusé le gouvernement, le 25 février, de « donner les clés du dialogue social » au seul Medef et de « marginaliser » les petites entreprises.

L’article 20 du projet de loi Travail transcrit un accord conclu entre le Medef et la CGPME pour définir les futurs critères de la représentation patronale en 2017 : un calcul basé à 20 % sur le nombre d’entreprises adhérentes et à 80 % sur le nombre de salariés.

La loi actuelle, votée en 2014, tient seulement compte du nombre d’entreprises. Ulcérée, l’UPA a claqué la porte de la négociation sur l’Assurance chômage.