Loi Travail : les employeurs se déchirent sur la future représentativité patronale

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

L’UPA (artisans) et l’UNAPL (professions libérales) ont accusé le gouvernement, le 25 février, de « donner les clés du dialogue social » au seul Medef et de « marginaliser » les petites entreprises.

L’article 20 du projet de loi Travail transcrit un accord conclu entre le Medef et la CGPME pour définir les futurs critères de la représentation patronale en 2017 : un calcul basé à 20 % sur le nombre d’entreprises adhérentes et à 80 % sur le nombre de salariés.

La loi actuelle, votée en 2014, tient seulement compte du nombre d’entreprises. Ulcérée, l’UPA a claqué la porte de la négociation sur l’Assurance chômage.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

La lutte contre les discriminations sur le devant de la scène

Communiqué de Force Ouvrière par Didier Porte, Secteur juridique

Mardi 19 mai 2015, ont été présentées les 18 propositions issues du rapport de synthèse du groupe « dialogue sur la lutte contre les discriminations ».
Les trois ministres présents (Travail, ville et justice) ont apporté des réponses qui dans leur grande majorité satisfont FO.
FO se félicite des (...)