Loi Travail : les initiatives fleurissent sur Internet

Dossier Loi Travail par Yves Veyrier

Article publié dans le Dossier Loi Travail
http://dai.ly/x3v4ud7

Sur Internet, tout le monde s’y met. Bien sûr il y a la pétition #loitravailnonmerci sur le site change.org qui approche du million de signatures (888 000 le 2 mars à 12h00). Il y a aussi les jeunes youtubeurs et leur hashtag #OnVautMieuxqueCa.

Mais les médias plus classiques investissent aussi Internet

Le gratuit 20 minutes s’était déjà distingué en mettant en ligne un quiz « Saurez-vous distinguer le code du travail version El Khomri du droit du travail anglais ou chinois ? » étonnant quant à son résultat.

Il renouvelle avec une parodie de « bande annonce » de film type blockbuster au titre choc : Loi travail : La réforme de tous les dangers, le film le plus attendu de l’hiver !, où entre autres acteurs on trouve Jean-Claude Mailly et Michèle biaggi (FO).

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Soutien aux actions du 17 mars pour obtenir le retrait du projet de Loi Travail

Communiqué de FO

Force Ouvrière soutient et appuie les actions du 17 mars pour obtenir le retrait du projet de Loi Travail.

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, sera présent à la manifestation avec les membres du bureau confédéral et de la commission exécutive, dès 13 heures sur la place de la République.

Communiqué de presse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL du 14 avril 2016

Dossier Loi Travail

Les confédérations syndicales FO et CGT, les organisations syndicales FSU et Solidaires et d’étudiants et lycéens UNEF, FIDL et UNL, réunies le 14 avril pour faire le point sur la mobilisation contre le projet de loi Travail, ont adopté un nouveau communiqué commun. Elles appellent « mobiliser à nouveau par la grève et à participer massivement aux manifestations le 28 avril prochain. » Elles appellent aussi dès à présent à l’organisation d’assemblées générales dans les entreprises et administrations pour assurer le succès de cette journée et décider de la poursuite de l’action pour obtenir le retrait de la loi et l’obtention de nouveaux droits. Elles indiquent qu’elles « se saisiront du 1er mai, pour donner à cette journée de solidarité internationale, un caractère particulier en pleine mobilisation contre le projet de loi Travail. »