Loi travail : les syndicats interpellent les parlementaires

Action par Yves Veyrier

Article publié dans le Dossier Loi Travail

Alors que ce 5 avril débute le débat au parlement sur la loi Travail, les syndicats étudiants et lycéens (UNEF, FIDL et UNL) manifestent avec le soutien des confédérations et organisations syndicales FO, CGT, FSU, Solidaires. Dans le même temps, une adresse sera remise aux parlementaires dans leurs permanences.

Le 31 mars au soir, à l’issue de la grande journée de grève et manifestions qui a rassemblé 1,2 manifestants scandant le retrait de la loi travail, partout dans le pays, le confédérations et organisations syndicales (FO, CGT, FSU et Solidaires) et les syndicats étudiants et lycéens (UNEF, FIDL et UNL) appelaient à « de nouvelles journées de mobilisation avec grèves et manifestations [...] et ce dès le 5 avril à l’initiative des organisations de jeunesse. »

Elles indiquaient aussi que « les salarié-es se mobiliseront sous diverses formes, notamment avec l’interpellation des parlementaires. »

Ainsi, une lettre commune à leur intention a été rédigée et leur sera remise en main propre dans leur permanences dès ce jour.

Ces actions s’inscrivent dans la préparation du 9 avril, qui sera une nouvelle grande journée de manifestations.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

FO et la CGT saisissent l’OIT contre des dispositions de la loi travail

Communiqué de FO

La CGT et FO ont saisi l’OIT ce jour. En effet, la loi Travail comporte de nombreuses dispositions contraires aux textes fondamentaux et aux textes internationaux auxquels la France est liée. Cette loi porte atteinte à la liberté syndicale, au droit à une négociation collective libre et progressiste (...)

Des branches qui ne serviraient plus beaucoup à négocier

Emploi et Salaires par Mathieu Lapprand

La communication gouvernementale ne recule devant aucun artifice quand elle affirme que le texte de loi « renforce » les branches. En effet, le texte précise : « La négociation de branche vise à définir des garanties s’appliquant aux salariés employés par les entreprises d’un même secteur, d’un même (...)