Macron et des Députés veulent tuer la République Sociale !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Ils se sont couchés devant les milliardaires propriétaires des grands magasins parisiens et plus largement devant le patronat.

Avec la remise en cause des droits des salariés.

« Cette République nécessaire, les réacteurs la menacent sans cesse. Quand ils n’ont pu la tuer par la violence, ils essaient de la tuer par le mensonge. » (Jean Jaurès – extrait du discours sur la République Sociale).

Oui, ils ont menti :

 Ni l’emploi ne sera relancé et le constat est connu dans l’ameublement qui peut ouvrir tous les dimanches depuis 2009 et le secteur du Bricolage n’en a pas fait la démonstration, malgré le décret en sa faveur ;

 Ni l’économie ne sera relancée de l’aveu même d’un des fers de lance de la déréglementation Jean-Claude Bourrelier dans le Bricolage, qui en a fait le dur constat dans sa communication interne ;

 Ni les libertés de travailler ne sont garanties, puisqu’ils détruisent les garanties collectives des salariés pour les livrer à la merci du patronat qui obtiendra un volontariat de soumission ;

 Ni le pouvoir d’achat ne sera augmenté pour relancer la consommation. Les 8 centimes d’euros d’augmentation du taux horaire du Smic confirment que la paupérisation est au programme.

Honte à ceux qui se sont opposés à la loi Mallié et qui ont fait pire.

C’est un recul net que les députés, qui ont voté ou se sont abstenus, ont offert aux lobbyings.

Pour FO Commerce, l’abrogation de la loi Mallié, le rejet du projet Macron et l’urgence de l’augmentation générale des salaires, obligent à la grève générale interprofessionnelle.

 Voir en ligne  : Fédération des Employés et Cadres FO - Site internet

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

La Section FO Commerce se félicite de la Résolution prise par le Conseil National de la Fédération des Employés et Cadres, votée à l’unanimité

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Dans cette résolution, la FEC FO rappelle son attachement au Repos Dominical et sa position ferme contre le travail du dimanche et de nuit.
Tout comme le Conseil National de la FEC, la section FO Commerce :
« Dénonce, rejette et appelle à combattre la Loi Macron qui entraîne de facto des (...)

Le 9 avril, grève et manifestations dans tout le commerce

Communiqué des Fédérations CGT, FO et SUD du commerce par Employés et Cadres

Le gouvernement, au service des grandes enseignes, a la volonté : de nous faire travailler de 5 à 12, voire 52 dimanches par an ; de créer des zones touristiques internationales sur Paris, la côte normande et d’azur ouvertes toute l’année et de nous y faire travailler tous les dimanches et la nuit ; de (...)