Mahle : une fermeture scandaleuse

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

La disparition programmée du moteur thermique vient de faire une nouvelle victime. Cette fois, c’est le fabricant de coussinets de bielle Mahle composants moteur (MCM) France qui vient d’annoncer la prochaine fermeture de son site de Chavanod près d’Annecy. Dans cette petite ville de Haute-Savoie, ce sont ainsi 108 salariés qui vont se retrouver sur le carreau.

Le PSE, qui concerne la totalité de l’effectif, n’est malheureusement pas une surprise pour notre organisation, majoritaire chez Mahle, et qui voit depuis près d’une décennie les savoir-faire méthodiquement transférés en Chine et dans les pays de l’Est - avec le concours forcé des salariés français ! - et les volumes lentement délocalisés vers ces nouvelles implantations, divisant au passage le chiffre d’affaires du site chavanodin par deux. Le groupe Mahle a fait plus qu’anticiper des bouleversements de l’automobile qui n’étaient alors pas même envisageables…

Quelques jours à peine après les annonces chez Benteler, ce nouvel épisode de la mise à mort du moteur thermique illustre bien la volonté de profiter de ce changement majeur du monde automobile pour délocaliser et faire des profits sur le dos des salariés de la part de certaines entreprises. Il montre aussi que la réindustrialisation de notre pays, pour devenir autre chose qu’un argument électoraliste, passe d’abord par des actions pour le maintien de l’existant sur notre territoire. A cet égard, il devient urgent que les pouvoirs publics se saisissent de ce dossier et réévaluent les conséquences d’une transition environnementale et énergétique qui, si elle est nécessaire, exige une véritable stratégie d’anticipation et d’accompagnement prenant en compte la question de l’industrie et de l’emploi avec une réelle perspective nationale.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

313 suppressions d’emplois dans le Groupe Euralis

Agroalimentaire par FGTA-FO

Les instances représentatives du personnel ont été informées le 9/01/2018 d’une réorganisation du pôle alimentaire du groupe Euralis. Ce pôle est composé de 8 sites industriels sous les conventions collectives de la FICT (charcuterie industrielle) et de l’ADEPALE (produits élaborés).