Maintien des fermetures des casinos et clubs de jeux : Ça suffit

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale des casinos

Au regard de l’incompréhension croissante sur les décisions de maintien sous le régime de fermeture des casinos et clubs de jeux, la section fédérale appelle tous les salariés à rejoindre les mouvements de protestation des personnels de restauration, d’activités de culture et de spectacle.

Le déni nous tue, aussi lentement que sûrement. Hier encore, le Premier ministre nous répondait Il n’en demeure pas moins que, par nature, ces lieux peuvent participer à la propagation du virus notamment à un moment où nous connaissons une deuxième vague épidémique. Mais sur quelle réalité scientifique se fonde ce constat ? Absolument aucune. Nul doute qu’une pseudo étude complaisante viendra étayer cette vision, afin de venir soutenir des mesures dénuées de tout fondement.

Aujourd’hui, tout est ouvert et les chiffres remontent. Et quelles mesures sont prises ? Le maintien des fermetures de casinos et clubs de jeux.

Il est donc temps de rejoindre les mouvements qui expriment leur colère et leur incompréhension, afin de protéger nos emplois. Nous appelons donc à des mobilisations massives dans le cadre des manifestations qui seront organisées tant en province qu’en région parisienne.

Licenciements financiers dans le groupe Barrière. Ça suffit.

La section fédérale dénonce également avec vigueur les licenciements opportunistes et financiers prononcés au sein du Groupe Barrière.

• Licencier tout en continuant à percevoir des aides publiques ;
• Licencier des postes pourtant obligatoires dans la réglementation des jeux ;
• Licencier des salariés handicapés ;
• Licencier alors que des Directeurs partent dans le cadre de rupture négociées,
• Licencier pour réduire la masse salariale, l’offre de jeux, et l’attrait de nos entreprises ;
• Licencier pour satisfaire l’actionnaire minoritaire, et des membres du Conseil d’administration.

Rien ne semble pouvoir les arrêter. Leurs « valeurs », nous ne les partageons plus. Elles sont nocives et nous les combattrons sur tous les terrains.

Nous appelons tous nos délégués syndicaux, tous nos militants et tous les salariés des casinos et clubs de jeux, à travailler à la mise en place de mouvements de protestation massifs dès maintenant, et lors de la future réouverture.

Il est temps que le groupe soit vu sous son vrai visage, avide et opportuniste, revendiquant une grandeur qui ne relèvent plus que de vieux souvenir.

Réouverture au 7 janvier
Retrait immédiat de tous les licenciements

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Fermeture des clubs de jeux

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Depuis la reprise d’activité, les casinos et clubs de jeux adoptent des protocoles sanitaires rigoureux, à tel point qu’aucun cluster n’a été recensé dans nos entreprises.