Maison de retraite : 1 740 euros le mois

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

Tous statuts d’établissements confondus, le coût d’un mois en maison de retraite en France s’élevait à 1 740 euros au 31 décembre 2016. Il s’agit du prix médian indiquant que 50% des tarifs sont au-dessus et l’autre moitié en-dessous, contrairement au prix moyen qui prend en compte les extrêmes. Ce chiffre a été fourni par la CNSA, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, dans le cadre d’une enquête, dévoilée en novembre 2017, portant sur 6 908 Ehpad, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, « soit 93% » d’entre eux. Reste que seuls 10% des Ehpad facturent un prix mensuel inférieur à 1653 euros par mois. Les disparités tarifaires sont fortes notamment selon le degré d’autonomie de la personne hébergée et la situation géographique. Ainsi le prix médian est 1798 euros en zone rurale, 1923 euros en zone mixe (mi-rurale mi-urbaine), 2046 euros en zone urbaine.

A la bonne fortune du privé

43% des Ehpad sont publics, près d’un tiers sont privés non lucratifs et un quart sont privés commerciaux. Toujours selon cette enquête, le secteur privé a ses préférences : ses capacités d’accueil (places) sont présentes à 85% dans les Bouches-du-Rhône mais à 9 % dans les Landes. On ne trouve même aucune place en Ehpad privé commercial sur le Territoire de Belfort, en Lozère, dans l’Aveyron et la Creuse alors qu’elles représentent plus de 50 % de l’offre dans les départements des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, de la Charente-Maritime, des Yvelines, des Hauts-de-Seine, du Var, de l’Essonne et du Val-d’Oise. Fin 2014, 592 900 personnes étaient prises en charge en Ehpad, avec une moyenne d’âge de 84 ans et 5 mois. En 2016, confirmaient leurs entrées en force, dans le Top 500, et même 100, des grandes fortunes françaises, ce depuis une demi-douzaine d’années, les gestionnaires privés d’Ehpad.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

FO tire la sonnette d’alarme dans les Ehpad

Service Public par Françoise Lambert

La réforme de la tarification des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vient aggraver des conditions de travail et une prise en charge des personnes âgées déjà dégradées. La Fédération des Services publics et de Santé FO se mobilise.

JC Mailly : « L’austérité est ennemie de la démocratie »

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Retraités notamment confrontés à la hausse de la CSG, salariés des Ehpad sans réponse suffisante du gouvernement à leurs demandes, cheminots qui contestent avec raison les annonces concernant la SNCF, agents des trois versants de la fonction publique qui veulent défendre leur pouvoir d’achat, leurs droits et ceux des usagers dans l’accès au service public : les nuages s’amoncellent les 15 et 22 mars à la suite des divers foyers allumés par le gouvernement.