Managers en souffrance chez Tod’s

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Cihcvlss, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Communiqué de la FEC-FO - Section Commerce & VRP

Deux managers des magasins Tod’s France ont plaidé leurs conditions salariales via des mails adressés au délégué syndical Force Ouvrière de l’enseigne de chaussures de luxe.

Ces membres de l’encadrement enjoignent notre section syndicale à signer un accord dérogeant au repos dominical sous peine d’être responsable de la suppression des emplois a priori envisagée par la direction Tod’s France.

Preuve de la confiance qu’ils accordent à Force Ouvrière, ces managers font état de difficultés personnelles et de dégradation des conditions de travail, pour eux‐mêmes et les équipes placées sous leur responsabilité.

Est‐ce qu’ouvrir leurs corners les dimanches améliorera leurs conditions de travail, leur rémunération et sauvera l’entreprise ?

Sauf à apporter la preuve que les clients seront au rendez‐vous pour dépenser suffisamment pour compenser les majorations du travail du dimanche, les remplacements des repos compensateurs et autres charges annexes, Force Ouvrière ne peut que condamner les manœuvres de la direction et de ses représentants pour parvenir à leurs fins.

La Section fédérale Commerce & VRP Force Ouvrière soutient sa section syndicale pour s’opposer à l’application de toute dérogation au repos dominical et exiger l’augmentation des salaires.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Nulle part FO Commerce ne signera la destruction du repos dominical

Emploi et Salaires par Employés et Cadres

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce
2016, 110e anniversaire de la loi sur le repos dominical, conquête sociale obtenue après plus d’une trentaine d’années de mobilisations.
C’est dans les grands magasins parisiens que l’appel à la grève fut entendu le 17 mai 1869 pour obtenir le (...)