Manifestation du 14 juin en Suisse : l’égalité n’a pas de frontières

Communiqué de FO par Béatrice Clicq, Marjorie Alexandre

Force Ouvrière soutient la grève des travailleuses suisses à l’appel du syndicat suisse SGB-USS ce 14 juin. Cette mobilisation n’est pas reconnue par la loi suisse comme une grève, et les grévistes sont donc exposés à de potentiels licenciements.

Les revendications exprimées en Suisse rejoignent celles de notre confédération : rendre enfin effective l’égalité proclamée dans la loi, éliminer complètement la discrimination salariale, assurer une meilleure protection en cas de maternité et des mesures efficaces contre le harcèlement au travail.

Par ailleurs, les responsabilités familiales reposant encore très majoritairement sur les femmes, des investissements supplémentaires dans l’économie publique de soins et d’accueil de la petite enfance sont nécessaires afin de permettre aux femmes l’égalité d’accès au marché du travail et limiter les interruptions de carrière et leurs impacts.

A ce sujet, FO appelle à une transposition rapide de la directive sur l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle en consultation avec les organisations syndicales.

Force Ouvrière soutient parallèlement l’actuelle négociation à l’OIT d’une norme contre les violences et le harcèlement au travail qui contribuera à renforcer les droits des femmes et des hommes au travail et à rendre les lieux de travail plus sûrs dans le monde entier.

Force Ouvrière, avec la Confédération Syndicale Internationale, appelle à l’adoption d’une norme ambitieuse, et à sa ratification et mise en œuvre par le plus grand nombre des États.

 

Béatrice Clicq Secrétaire confédérale au Secteur de l’Egalité et du Développement durable

Marjorie Alexandre Secrétaire confédérale au Secteur International, Europe et Migrations

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Pour une réforme d’assurance chômage qui améliore les droits !

Communiqué commun de la CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés depuis de longs mois préoccupe nombre de travailleuses et travailleurs. Les conséquences de l’épidémie sont dans toutes les têtes et nombre d’incertitudes demeurent sur le plan sanitaire, économique et social.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.