Manutention ferroviaire : Le métro est pénible également pour les salariés qui le nettoient !

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

La RATP sous-traite l’activité de nettoyage des quais et des rames du métro à des entreprises de nettoyage qui se partagent les lignes métro et RER du réseau parisien.

Les salariés qui nettoient, jour et nuit les « boyaux » parisiens, rencontrent des situations de travail particulières : bruit, odeurs, travail en souterrain, travail de nuit, manipulation de produits corrosifs, d’objets souillés pouvant provoquer des blessures lors du vidage des poubelles, ondes électromagnétiques, résidus d’amiante (?) ...

La Loi n° 2014-40 du 20 janvier 2014 et ses décrets d’application instituant un compte personnel de pénibilité sont censés être la réponse pour compenser la pénibilité du travail de ces salariés.

FO considère que le compte pénibilité ne va pas assez loin et n’est qu’une réponse très partielle aux réalités vécues par les salariés sur le terrain.

Depuis plusieurs années, à l’instar de ce qui peut être fait dans d’autres secteurs d’activité (Ports et Docks, Transports, ...), la FEETS-FO revendique donc la mise en place d’un dispositif de cessation anticipé d’activité dans les secteurs de la manutention ferroviaire, dispositif véritablement adapté aux sujétions particulières de ces travailleurs. La chambre patronale (SAMERA) préfère s’en tenir au strict minimum prévu par la Loi.

La RATP s’est saisie du sujet pour ses propres salariés mais, en sa qualité de donneur d’ordre, elle n’impose rien en la matière dans les contrats la liant aux entreprises de nettoyage ! Par contre, elle les assomme de directives toujours plus contraignantes qui se répercutent malheureusement ... sur les « travailleurs de l’ombre » !

Dernier coup en date : la RATP refuse aux « travailleurs de l’ombre » la carte d’accès au métro ! Comment peuvent-ils accéder et circuler sur leurs lieux de travail ?

Les usagers veulent un métro propre... mais bientôt... seuls les rats auront la tâche de le nettoyer ! A la RATP, il n’y a pas de petites économies...

Les salariés du nettoyage du métro ont décidé d’un mouvement de grève pour être reconnus dans leurs missions. La FEETS-FO leur apporte son indéfectible soutien.

 Voir en ligne  : Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

« Dames pipi » : l’avocat de FO demande 15 000 euros pour le préjudice subi

Prud’hommes par Clarisse Josselin, journaliste L’inFO militante

Une nouvelle audience sur l’affaire des « dames pipi » des monuments parisiens s’est tenue le 21 octobre au conseil des prud’hommes de Paris. Le nouveau gestionnaire se défend toujours d’être une société de nettoyage et refuse d’assurer la continuité des contrats de travail exigée par FO. Le jugement sera rendu le 20 janvier 2017.

FO sur les chemins de traverse de la RATP

Transports publics urbains par Jamel Azzouz

En s’organisant dans une structure unique, le syndicat a impulsé une nouvelle dynamique collective. Des militants venant de toutes parts l’ont rejoint depuis pour mieux défendre leurs conditions de travail et de rémunération.