Menaces à l’hydraulique : Baisse des effectifs

EDF par Énergie et Mines

« Pont barrage Saint-Egrève » par MilkyTravail personnel. Sous licence CC0 via Wikimedia Commons.

Communiqué de FO Énergie et Mines

À l’occasion d’une réunion intersyndicale, la direction de la DPIH (Direction Ingénierie Production Hydraulique) a annoncé aux représentants du personnel qu’elle ne tiendrait pas ses engagements en matière d’effectifs. Pire encore, des réductions nettes étaient envisagées dès 2015.

FO a été la seule organisation syndicale à dénoncer cette décision avec une extrême fermeté en quittant la séance, tout en faisant savoir à la direction que tout serait fait pour l’obliger à respecter les termes de l’accord.

Suite à un courrier mettant « en demeure » la direction de respecter ses engagements, une délégation FO a été reçue le 29 octobre 2015.

Le positionnement adopté par la direction était tout autre.

Le Directeur de la DPIH a affirmé que l’objectif de 5910 agents au mois d’août 2016 serait très certainement atteint.

Toutefois, des baisses d’effectifs importantes seraient réalisées dès fin 2016, à raison d’au moins 10 agents par année et par unité.

La direction de la DPIH a choisi pour premières cibles de ces baisses d’effectifs les agents des fonctions d’ingénierie, d’expertise, de mesure et des fonctions d’appui. Services Centraux, CIH, DTG et États Majors des Unités de Production sont en première ligne.

Pour les quelque 1 000 agents relevant des fonctions d’appui, la baisse se traduirait par des non-remplacements à hauteur d’un agent sur deux.

FO s’oppose à un démantèlement de l’hydraulique.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

Mobilisation du 4 novembre 2015 pour un Service Public Républicain

FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

À l’appel de la Fédération FO au sein de l’intersyndicale, les agents des IEG et plus particulièrement ceux d’EDF étaient appelés à manifester leur opposition aux injonctions libérales de la Commission européenne qui pourraient conduire à la désintégration d’EDF et à la fin d’un service public moderne (...)