Métallurgie : Négociation emploi

Communiqué de FO Métaux par Métaux

Le 20 octobre 2015 s’est ouverte une négociation sur l’emploi dans la métallurgie. Au préalable, deux documents ont été présentés : un de l’UIMM sur le dialogue économique et l’autre de la Fabrique de l’industrie sur les allègements de charges liées au coût du travail.

FO Métaux a réagi en indiquant qu’il serait intéressant de respecter l’engagement pris dans la lettre du groupe paritaire des branches Métallurgie et Chimie transmise aux politiques le 14 décembre 2009 et qui prévoyait « de réfléchir sur la refonte du système d’aides aux entreprises dans un ensemble simple avec des objectifs et des conditionnalités précis ». Au regard de la présentation des deux documents, nous nous rendons compte qu’il est difficile de quantifier les réelles créations d’emplois liées aux allègements de charges, ce qui justifie largement notre opposition au pacte de responsabilité.

Concernant la négociation sur l’emploi, un projet a été remis le 16 octobre. FO Métaux est d’accord sur l’objectif de compiler les accords existants sur ce thème en un seul afin de tenir compte des évolutions législatives et d’avoir une lecture plus lisible dans son application.

Pour FO Métaux, après nos actions en faveur de la défense de l’industrie, le futur accord sur l’emploi doit avoir des objectifs ambitieux avec un pourcentage qui permet de développer l’emploi dans la métallurgie et l’industrie. Il doit également permettre de créer les outils nécessaires en cas de retournement économique et de crise afin de préserver les emplois et les compétences comme nous l’avions fait avec l’accord national du 7 mai 2009.

FO Métaux a demandé une photographie des évolutions annuelles des effectifs de la métallurgie et dans ce cadre a rappelé, face au débat stérile des 35 heures, qu’un accord à l’époque avait été signé dans la métallurgie. Nous notons, au regard des évolutions des effectifs, que les années de créations en termes d’emplois ont été 1998, 1999, 2000 et 2001 ce qui apparemment était bien lié. Depuis, chaque année, les effectifs de la métallurgie sont en baisse sauf en 2011. Il convient donc d’analyser clairement ces données et de prendre des mesures permettant le développement de l’emploi dans la métallurgie.

FO Métaux a également demandé dans le cadre de la nouvelle révolution industrielle engendrée par le numérique et la digitalisation, une réunion paritaire afin d’aborder les évolutions nécessaires pour les entreprises et l’emploi, tout en encadrant collectivement les droits des salariés et en veillant au financement de la protection sociale.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

UIMM : Politique salariale au rabais

Communiqué de FO Métaux par Métaux

FO Métaux n’est pas signataire de l’accord du 27 janvier 2015 sur les salaires minimaux des ingénieurs et cadres de la Métallurgie pour les raisons suivantes :
Deux séances de négociation ont eu lieu. La première, le 9 décembre 2014, l’UIMM avait proposé 0,3 % du fait d’une prévision d’inflation de 0,8 % (...)

Accord sur les salaires minima ingénieurs et cadres de la Métallurgie !

Communiqué de FO Métaux par Métaux

C’est après deux âpres séances de négociation (11 décembre 2015 et 11 janvier 2016) et grâce notamment à l’insistance de FO Métaux que nous sommes parvenus à un accord le 28 janvier sur le barème des appointements des ingénieurs et cadres pour 2016.
Le 11 décembre 2015, l’UIMM avait fait une première (...)

Métallurgie : évolution conventionnelle

Emploi et Salaires par Métaux

Après plus de deux ans de réflexion et d’échanges entre les Fédérations de la Métallurgie représentatives et l’UIMM, la Fédération FO de la Métallurgie, après 5 séances de négociation, a signé ce jour l’accord national du 27 juin 2016 relatif à la mise en oeuvre opérationnelle de la négociation de l’évolution du dispositif conventionnel de branche de la métallurgie. Le but est de parvenir à un nouveau dispositif conventionnel structuré, simplifié et rédigé clairement.