Congrès UD

Meurthe-et-Moselle, une dynamique qui s’amplifie

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Le congrès de l’union départementale de Meurthe-et-Moselle s’est tenu le 25 septembre 2015 à Tomblaine en présence de Frédéric Souillot, secrétaire confédéral chargé du développement et militant issu du département. Le secrétaire général sortant de l’UD, Patrick Feuillatre, a été réélu à l’unanimité, comme l’ensemble du bureau.

Quatorze intervenants se sont succédé devant les 220 militants qui ont assisté à ce Congrès. Bien que confrontés à une situation économique difficile, les militants de l’UD ont choisi de mettre en valeur la dynamique syndicale, les progrès locaux du syndicat et l’augmentation du nombre de timbres placés. En présence de la coordinatrice régionale et de représentants des unions départementales de la Meuse, de la Moselle et des Vosges, les problématiques liées aux conditions de travail des agents des collectivités territoriales ont été largement évoquées. La taille de la région passant de 23 000 km² à plus de 73 000 km² suite à la réforme territoriale, les mobilités que pourraient subir les fonctionnaires territoriaux les inquiètent particulièrement.

Patrick Feuillatre précise également l’une des spécificités de la région : ce sont « 85 000 salariés qui, chaque jour, passent la frontière pour aller travailler ». Or le bassin de Longwy, « carrefour de l’Europe », est aujourd’hui un bassin sinistré par le démantèlement de la sidérurgie et les promesses de réindustrialisation non tenues.

Nouveauté : le concert-meeting du 1er mai à Nancy

Inauguré en 2013, le meeting-concert de Force Ouvrière du 1er mai est, malgré les aléas de la météorologie, devenu incontournable à Nancy. Ce « concert avec des groupes locaux engagés syndicalement, un concert gratuit ouvert à toutes et tous » est rapidement devenu « un formidable fédérateur entre militants et sympathisants FO ».

Dans le département, FO a obtenu 17% des suffrages dans la Fonction Publique d’État, ce qui en fait, comme au niveau national, la première organisation syndicale. Des outils de développements ont également été proposés aux militants participant au Congrès. Coïncidence heureuse, Christian Eckert, Secrétaire d’État au Budget, devait remettre une décoration à l’endroit où se déroulait le Congrès quelques instants auparavant. L’occasion pour les militants encore présents de tester le matériel syndical qui leur avait été confié et notamment les cornes de brume en organisant un comité d’accueil pour le Secrétaire d’État. Une manière supplémentaire, s’il en était besoin, de prouver la vitalité de l’Union Départementale.