Minima salariaux dans la branche prestataires de services : Force Ouvrière ne lâche rien

InFO militante par Elie Hiesse, L’Info Militante

Sitôt finie la commission de négociations (CPPNI) du 15 mars sur les salaires, la vidéo de la section fédérale FO des prestataires de services (103 000 salariés) était en ligne sur Facebook, appelant les sections syndicales FO à construire, partout, le rapport de forces dans le cadre des NAO, afin d’obtenir davantage que l’accord salarial de branche 2021.

La demande de nouvelles négociations salariales

La signature de cet accord, annoncée le même jour par le premier syndicat de la branche, a de fait entériné la proposition patronale, que FO juge plus qu’insuffisante vu l’inflation élevée : une hausse de 4 seulement par rapport au dernier accord de mars 2020 ! La proposition patronale porte le premier échelon à 16 centimes au-dessus du Smic, au risque de le voir repasser en dessous à la prochaine revalorisation automatique, du fait de l’inflation attendue cette année. Elle ne permet pas de lutter contre le tassement de la grille, ni ne reflète la réalité économique d’activités florissantes, comme celle des centres d’appels, martèlent Johnny Franchois et Pierre-Yves Moser, secrétaires FO de la branche. D’où leur appel à la mobilisation. Ils comptent revenir sur le sujet des minima salariaux à chaque réunion de la CPPNI, et revendiquent l’ouverture de nouvelles négociations salariales.

Elie Hiesse Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Chez Flunch, FO exige des salaires décents

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

Chez Flunch, enseigne de restauration détenue par la galaxie Mulliez, FO, dans le cadre d’une intersyndicale, a appelé le 11 janvier à une mobilisation à Paris et à Villeneuve-d’Ascq (Nord) pour exiger l’ouverture immédiate de négociations salariales. Illustration de l’écrasement de la grille des (...)