« Mon bureau fait 250 hectares »

Portrait par Clarisse Josselin

Stéphanie Creel-Pennet, 43 ans, est responsable accueil-boutique à l’Espace Rambouillet, un parc animalier situé en région parisienne. Le 6 octobre, elle a manifesté à Besançon pour défendre le droit syndical à l’Office national des forêts (ONF).

Répondant à l’appel de plusieurs syndicats, près de 200 agents sont aussi venus pour soutenir Sylvain Vernier, délégué FO contraint à une mutation qui lui ferait perdre tous ses mandats.

Parmi eux, Stéphanie, ouvrier forestier, embauchée depuis vingt ans à l’ONF. Dans la boutique du parc, elle encadre les équipes, fait les plannings, choisit les objets mis en vente, gère la caisse…

« Mon bureau fait 250 hectares avec des animaux et des rapaces, et les gens aiment leur métier, explique-t-elle. Mais l’ambiance de travail est devenue beaucoup plus pesante et stressante. »

Deux dimanches travaillés sur cinq

Élue depuis six ans au comité territorial d’entreprise et au CHSCT, elle a retrouvé en FO « la façon de penser » qu’elle adopte dans sa vie : « beaucoup de nuances et de dialogue pour avancer, sans dogmatisme ».

Avec sa hiérarchie en revanche, elle a souvent l’impression de parler dans le vide. Elle ne cesse, par exemple, de revendiquer l’adaptation de l’organisation du temps de travail.

Par leur statut ouvrier, les salariés travaillent 39 heures par semaine, avec 23 jours de RTT. Mais l’activité est saisonnière. « Tout l’été on atteint le plafond d’heures supplémentaires et l’hiver on reste bloqués sur un rythme avec deux dimanches et trois samedis travaillés sur cinq, poursuit-elle. Ça pèse sur la vie de famille, la bonne volonté et le moral. »

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Les agents de l’ONF mobilisés pour défendre leur avenir

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

L’État a finalement renoncé à taxer davantage les communes pour financer l’Office national des forêts (ONF). L’établissement public à caractère industriel et commercial, chargé de la gestion durable des forêts publiques, devra donc économiser 20 millions d’euros en 2015 alors que les effectifs ont déjà (...)

Le conflit : Office national des forêts

Entre Militants

Le syndicat FO Forêt (Office national des forêts) a décidé d’une journée d’action le 6 octobre prochain, à Besançon, pour défendre le droit syndical et un délégué syndical FO de l’ONF Franche-Comté « menacé de licenciement s’il refuse une mutation ». FO a été rejoint dans cet appel par la CGT, la CFDT et la (...)

Les fonctionnaires FO préparent déjà les élections de 2018

La FGF-FO en congrès par Valérie Forgeront

Représentants de syndicats, de sections syndicales ou encore de fédérations… Devant le 22e congrès de la fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO) qui se tenait 13 au 17 mars à Arras (Pas-de-Calais), près d’une cinquantaine de délégués ont souligné leurs revendications et développé leurs griefs (...)

ONF : les syndicats pointent un management désastreux

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Rien ne va plus entre la direction de l’ONF (Office national des forêts) et les personnels (9 000 dont 6 000 fonctionnaires environ). Depuis de longs mois pour ne pas dire une année ces personnels de statut public et privé alertent leur hiérarchie et leurs ministères de tutelle sur « le malaise » qui règne en interne dans les différents services (techniques, administratifs…).