Monde : inégalités en hausse, développement humain en baisse

Economie par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

Les inégalités dans la répartition de l’éducation, de la santé et des niveaux de vie empêchent les pays de progresser indiquent les experts du programme des nations unies pour le développement (PNUD) dans leur dernier rapport en date, dévoilé le 9 décembre dernier. Intitulé Au-delà des revenus, des moyennes et du temps présent : les inégalités de développement humain au XXIe siècle, ce document estime que les inégalités expliquent une perte de progression du développement humain de 20 % en 2018. Le développement humain, notion née dans les années 80, est calculé grâce à un indicateur conçu par le PNUD, l’IDH (indice de développement humain), et résultant de la combinaison de trois autres indicateurs : l’espérance de vie à la naissance, l’accès à l’éducation, et le niveau de vie.

Bénéficiaires de la croissance…

Ce rapport 2019 du PNUD note également que les personnes au sommet de l’échelle de répartition des revenus en Europe ont été les principales bénéficiaires de la croissance des revenus depuis 1980. Pour ses auteurs, La vague de manifestations qui déferle sur plusieurs pays est le signe indéniable d’un dysfonctionnement dans notre société mondialisée, malgré tous les progrès réalisés. Il souligne que Les inégalités sont partout manifestes et qu’elles affaiblissent la cohésion sociale et ébranlent la confiance des citoyens envers les pouvoirs publics, envers les institutions et envers les uns les autres. Manifestement.