Motion de soutien aux salariés des raffineries Total, Exxon et Ineos

Loi Travail par Fédéchimie

Article publié dans le Dossier Loi Travail
Raffineries de Feyzin (Rhône-Alpes).

Communiqué de la Fédéchimie FO

La Fédéchimie tient, par la présente, à apporter un soutien indéfectible aux syndicats Force Ouvrière des secteurs du raffinage des groupes Total, Exxon et Ineos qui, par leur mobilisation, contribuent à accentuer la pression sur le gouvernement afin que ce dernier retire la loi travail.

L’initiative, prise par nos structures syndicales de bloquer les dépôts et d’inciter le personnel des raffineries à se mettre en grève, est une étape supplémentaire que notre Fédération cautionne entièrement.

Il est clair que cela n’a pas pour but d’empêcher les usagers de circuler mais bien de démontrer au gouvernement que ces salariés sont, comme les 75% de Français, opposés à la loi Travail.

Notre Fédérations et l’ensemble des Syndicats Force Ouvrière des différents secteurs de la chimie sommes toujours sur le pied de guerre pour que cette loi, imposée arbitrairement par un déni de démocratie, ne soit pas appliquée.

Fédéchimie Secrétaire général

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Le combat contre la loi Travail continue

Éditoriaux de FO par Jean-Claude Mailly

Face à la surdité des pouvoirs publics, enfermés dans leur tour d’ivoire, nous continuons à avoir des contacts avec des élus de la Nation, à l’Assemblée nationale comme au Sénat.
Dalida chantait « paroles, paroles », comme le gouvernement dit « dialogue, dialogue » !
Rappelons que nous ne (...)

Rémunération : travailler plus pour gagner moins

Dossier Loi Travail par Clarisse Josselin

L’article 13 de l’avant-projet de loi Travail autorise les accords de maintien dans l’emploi (AME) « offensifs », en l’absence de difficultés économiques, réclamés de longue date par le patronat. Ces accords, établis « en vue de la préservation ou du développement de l’emploi », permettraient (...)

Loi Travail : communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Emploi et Salaires

Les confédérations syndicales FO et CGT, les organisations syndicales FSU et Solidaires, les syndicats étudiants et lycéens UNEF, FIDL et UNL, réunies ce soir, 24 mars, à l’issue de la troisième journée de manifestations contre la loi Travail, ont décidé du communiqué appelant à la grève du 31 mars.