Négociation du CPA : le patronat fuit la pénibilité

Emploi et Salaires par Clarisse Josselin

Lors de la troisième séance de concertation interpro sur le compte personnel d’activité (CPA) le 26 janvier au Medef, les organisations syndicales ont unanimement rejeté la « position commune » patronale, nettement en recul par rapport aux points de consensus obtenus mi-décembre. Les employeurs veulent ainsi retirer le compte pénibilité (C3P) du CPA pour le remplacer par les droits à l’Assurance chômage. Ils ont également refusé de parler de fongibilité entre les différents droits. Des positions inadmissibles pour la délégation FO, qui appelle le patronat à « revenir à la raison » pour la séance du 8 février. 

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Volet emploi : une attaque contre la santé des salariés, entre autres

Toute l’actualité

Sur la mise en place du compte pénibilité, repoussée à mi-2016, plusieurs amendements des députés réduisent les contraintes des employeurs. La fiche de suivi individuel est abandonnée pour une déclaration annuelle à la caisse de retraite. L’exposition des salariés aux différents facteurs de pénibilité (...)

Faut-il craindre le compte personnel d’activité ?

Droits par Clarisse Josselin

Le compte personnel d’activité (CPA), qui doit entrer en vigueur en 2017, sera abordé lors de la conférence sociale du 19 octobre. Sa mise en place est aussi l’un des « grands objectifs » fixés par le gouvernement à la nouvelle ministre du Travail. Sur ce dossier, FO agira sans précipitation.