Néovia, 127 emplois supprimés

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Le 3 juillet 2019, une forte mobilisation a eu lieu à l’appel du syndicat FO Neovia. © FGTA-FO

Communiqué de la FGTA-FO

Néovia, entreprise de nutrition animale, (ex-Guyomarch, Evialis, Invivo NSA) présente dans 26 pays, est un des leaders de la nutrition animale avec 1,7 milliard de CA et 8 950 collaborateurs dans le monde.

L’entreprise est présente sur les marchés suivants : Aliments complets, aquaculture, petcare, premix, additifs & ingrédients, laboratoire d’analyses. Quelques mois après le rachat par ADM à Invivo pour 1,5 milliard d’euros cash, le groupe américain a décidé de restructurer le groupe Néovia.

Mardi 18 juin, les comités d’entreprises Néovia SAS et Sermix ont été informés de la suppression de 127 postes en France, notamment dans les fonctions supports (comptabilité, trésorerie, contrôle de gestion, communication, voyages, juridique, marketing, RH, crédit client, recherche, codification…).

61 postes en CDI pour Néovia SAS (Saint Nolff et Chierry Montfaucon) et 26 postes en CDI sur Sermix (Saint Nolff, Chierry, Argentan, Loudeac, Montgermont, Bourg-en-Bresse et Strasbourg). La volumétrie est trop élevée, ce n’est pas socialement responsable !

La stratégie était hélas déjà définie et cela depuis l’annonce de la vente il y a presque 1 an. Il s’agit de la mise en application d’une politique ultra-libérale afin de réduire les coûts sans penser au savoir-faire perdu. L’entreprise dégage une centaine de millions d’Ebitda. Comment la direction va-t-elle justifier un PSE avec des licenciements économiques ? Il s’agit plutôt de licenciement « financiers ».

Néovia a reçu plusieurs millions d’euros d’aides publiques pour la construction d’un laboratoire et de la maison de l’innovation WE NOV (CICE, CIFRE) à Saint Nolff dans le Morbihan. Et maintenant les emplois des fonctions supports sont délocalisés vers les centres ADM en Pologne, Allemagne, USA, Suisse.

Derrière les 127 postes supprimés, il y a des familles, des situations qui vont devenir délicates. On défendra les intérêts des salariés, on ne lâchera rien ! Les élus FO demandent aux salariés de ne signer aucun document et de ne prendre aucun engagement avant la fin des négociations.

Quelles vont être les conditions de travail du personnel restant sachant que la masse de travail va s’accentuer et avec une saignée dans le personnel, par exemple pour le service Recherche basé à Saint Nolff et Chierry Montfaucon ? Les élus FO Néovia SAS et Sermix envisagent dès à présent des actions sur sites pour défendre les droits de tous les salariés (employés, agents de maîtrise et Cadres).

Jusqu’au rachat par ADM, Néovia dégageait de large bénéfice et se développait à l’international grâce à des acquisitions externes. Les dirigeants d’ADM remettent en cause ces orientations stratégiques et envisagent des restructurations des usines Premix et du laboratoire Upscience d’ici peu.

Le 27 juin, les premières réunions de négociation pour Néovia SAS et Sermix se sont déroulées dans une ambiance délétère. Les premières propositions de la direction sont jugées inacceptables et même ridicules pour une entreprise multinationale. Ces propositions ne sont pas proportionnelles aux moyens du groupe ADM. Pourquoi autant de mépris pour les salariés impactés ? La copie est à revoir entièrement afin que de véritables négociations puissent être entamées. Prochaine réunion le 5 juillet…

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Vente de Néovia pour 1,5 milliard d’euros !

Agriculture par FGTA-FO

Des dirigeants quittant le navire, des emplois menacés, voilà l’avenir tracé par Invivo pour sa filiale Neovia (8 421 salariés en 2017 dont 1 180 en France, présents dans 28 pays, 75 sites industriels, 11 centres de recherches).

FO dénonce des licenciements financiers chez Néovia

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

Le groupe américain ADM entend supprimer 127 postes chez Neovia, leader de la nutrition animale, pourtant bénéficiaire. Les élus FO, qui jugent inacceptables les premières propositions de la direction, ont appelé avec la CFDT les salariés du site de Saint-Nolff à débrayer le 3 juillet.

FO signe les PSE chez Néovia et Sermix

Agroalimentaire par FGTA-FO

A la suite du rachat de Néovia, leader de la nutrition animale, par le groupe américain ADM, 127 emplois ont été supprimés dans le cadre de PSE. Après avoir mobilisé les salariés, FO a joué la carte des négociations et, malgré son statut minoritaire, a arraché de bons accords.