Emploi et Salaires

Nettoyage : manifestation à l’Hôpital Cochin contre la discrimination de FO

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Manifestation des salariés d’Elior à l’Hôpital Cochin le 8 février 2016. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Une trentaine de personnes du secteur du nettoyage ont manifesté le 8 février à l’hôpital Cochin à Paris à l’appel de FO Propreté. Ils revendiquent la réintégration immédiate de leur collègue, victime de discrimination syndicale.

Ibrahima, employé par la société de nettoyage Elior, travaille au service propreté de l’hôpital Cochin depuis mars 2012. Le 22 janvier dernier, il a été licencié pour « faute grave », selon des motifs contestés par le syndicat FO Propreté d’Ile-de-France qui dénonce un licenciement abusif.

« La direction d’Elior a utilisé une curieuse méthode consistant à cumuler des éléments anodins, en les présentant autant que faire se peut sous un angle problématique », dénonce-t-il dans un communiqué.

Nouvelle mobilisation le 9 février

Pour Zabethy Lunangu, déléguée centrale FO chez Elior, il ne fait aucun doute qu’Ibrahima a été licencié pour avoir adhéré à FO, alors que la CGT voudrait que l’hôpital Cochin soit sa chasse gardée.

Ce camarade bénéficie également du soutien du syndicat FO des hôpitaux de Paris AP-HP et de la fédération de l’équipement FEETS-FO.

En fin de matinée, une délégation FO a pu rencontrer le directeur régional d’Elior. « Il nous a proposé de mettre en place une rupture conventionnelle, c’est bien la preuve qu’il est en tort », a commenté Zabethy Lunangu à la sortie de la réunion.

Le syndicat FO Propreté, déterminé à obtenir la réintégration de ce camarade, appelle à manifester de nouveau le 9 février au matin devant l’Hôpital Cochin.