New Look : des aides publiques au plan social

Habillement par Michel Pourcelot

© Xavier POPY/REA

La liquidation, à la fin juin, de la société de vêtements New Look France (une trentaine de magasins), filiale de l’enseigne britannique elle-même en difficulté, laisse sur le carreau près de 400 salariés.

Pour finir, le 9 juillet 2019, le comité d’entreprise de New Look a approuvé avec le liquidateur un plan social d’un montant total de 2,5 millions d’euros, sur les 5,5 millions de trésorerie restants de l’entreprise, dont la débâcle semblerait avoir été aggravée, voire plus, par les pratiques comptables de la société mère basée en Angleterre envers ses filiales étrangères. Un million supplémentaire a été débloqué par le ministère du Travail pour le reclassement.

Fonds et dindons

C’est une victoire, mais c’est aussi scandaleux que ce soit l’État, et donc les contribuables, qui soient mis à contribution alors que l’actionnaire anglais a refusé d’abonder le plan social, a réagi l’avocate des salariés qui avait également dénoncé le fait que les mêmes soient les dindons de la farce des choix stratégiques faits par un groupe anglais, qui a un fonds d’investissement sud-africain derrière lui et qui a touché plus d’un million d’euros de CICE. Les entreprises bénéficiaires de ces aides doivent rendre des comptes rappelait récemment FO-Commerce.

Michel Pourcelot Journaliste

Sur le même sujet

Et si l’on suspendait le CICE ?

Communiqué de la FGTA-FO par FGTA-FO

Dans un communiqué daté du 3 décembre, la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution) persiste dans la stratégie en vogue depuis deux ans sur notre sol : verser sans honte dans le « Hollande bashing » pour obtenir toujours plus, quelles qu’en soient les conséquences sur le (...)

Vivarte : des plans pas vraiment sociaux

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

La crainte des salariés de nouveaux plans de licenciements massifs et d’une cession d’enseignes a été confirmée en début de semaine. FO et les autres syndicats sont déterminés à lutter contre le dépeçage du groupe.

Leroy Merlin bricole un plan social !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

La section FO de Leroy Merlin a appris la suppression des postes de comptabilité dans les magasins : Une perte de plus de 250 postes sur toute la France. Aucune consultation des instances représentatives. Aucune présentation de plan de reclassement prévu. Pas non plus d’étude sur les risques (...)

Vivarte : les syndicats organisent la riposte

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Alors que la procédure officielle des plans de licenciements se met en route dans le groupe d’habillement, les syndicats FO, CGT, CFTC, CGC et SUD contre-attaquent. Ils veulent faire désigner un expert indépendant par le tribunal de commerce.