Non à la baisse des pensions : journée d’actions des retraités le jeudi 15 mars 2018

Union confédérale des retraités FO par Secteur Retraites

Lettre FO
Retraites n°142

Les neuf organisations syndicales et associatives de retraités [1] se sont rencontrées en ce début d’année. Elles ont décidé de maintenir la pression afin de répondre à l’émoi suscité par l’application de la CSG. Le jeudi 15 mars 2018, elles diront : Non à la hausse de la CSG, Non à la baisse des pensions !. Il s’agit d’aller démontrer aux élus qui ont voté la loi de financement de la Sécurité sociale que les retraités ne sont pas dupes. Ils contribuent, non pas à aider les jeunes qu’ils soutiennent déjà dans la mesure de leurs moyens, mais au contraire à financer les promesses d’allègements fiscaux (suppression de l’ISF, prélèvement forfaitaire unique, etc.) faites aux plus riches.

Par ailleurs, lors de la journée de mobilisation du 28 septembre 2017, la Ministre des Solidarités et de la Santé avait reçu les neuf organisations nationales en compagnie de M. Delevoye. Elle s’était engagée à constituer trois groupes de travail sur les thèmes concernant les retraités et personnes âgées. Quatre mois après … bernique ! Pas de réponse, traduisant ainsi l’immense intérêt porté par ce gouvernement aux anciens.

Le 15 mars, on se mobilisera pour dire : Ni privilégiés, ni assistés ! Dans chaque ville, département, devant les ARS, les permanences des élus, les préfectures, les retraités tiendront conférences de presse, rassemblements et manifestations pour dire que, non décidément, la pilule CSG ne passe pas !

Notes

[1UCR-FO, UCR-CGT, UNAR-CFTC, UNIR-CFE-CGC, FSU, UNIRS-Solidaires et les associations de retraités FGR-FP, LSR, Ensemble & solidaires- UNRPA

Sur le même sujet

[Vidéos] Mobilisation des retraités : paroles de manifestants

Retraite par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

Le 15 mars 2018, les retraités étaient dans la rue, un peu partout en France, à l’appel de l’Union confédérale des retraités FO et de huit autres organisations, contre la hausse de 1,7 point de la CSG et pour la défense de leur pouvoir d’achat. Rencontrés dans la manifestation parisienne, des retraités expliquent les raisons de leur mécontentement.

Fusion des régimes Agirc-Arrco, ce qui va changer à partir du 1er janvier 2019

Retraite par Union Confédérale des Retraités-FO

Le 1er janvier 2019, les deux régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco fusionnent en un seul régime, le régime Agirc-Arrco de retraite complémentaire. Celui-ci résulte de l’accord national interprofessionnel du 30 octobre 2015 relatif aux retraites complémentaires Agirc-Arrco-Agff auquel Force Ouvrière, qui n’a pas accepté tant les mesures mises en œuvre relatives à l’équilibre financier des régimes que celles relatives à la remise en cause de leur pérennité, a refusé d’apposer sa signature.