Non à la discrimination salariale subi par une partie des salariés des Galeries Lafayette

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

« GaleriesLafayetteNuit » by Dimitri Destugues - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

FO commerce soutient les salariés des Galeries Lafayette qui, à l’appel de leurs syndicats, sont en grève en Province et en Ile-de-France.

Il est inadmissible que les salariés de Province soient lésés en ne percevant pas la prime de 1 000 euros obtenue sur le magasin d’Haussmann.

Travail du dimanche, travail des jours fériés, travail en soirée, plan de licenciement… le cocktail imbuvable qui est de plus en plus amère, ne passe pas. La direction en rajoute par la modération salariale.

Les militants FO des Galeries et la Section fédérale du commerce sont outrés par le peu de reconnaissance salariale obtenue par les salariés d’une chaine de magasins appartenant à une famille milliardaire.

Madame Ginette Moulin et sa famille sont la 26e fortune française, fortune qui s’élève à 2 500 M€ (source Capital).

N’oublions pas toutes les victimes du plan social des Galeries qui ferment les magasins de Lille, Belle Epine, le dépôt de Bonneuil et la restructuration du siège. Il faut bien dégager des bénéfices pour éviter la paupérisation de la famille Moulin.

Sur le même sujet

Galeries La Faillite sociale ?

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

D’Asie, au Moyen Orient et demain sur les Champs Elysées, les prestigieuses Galeries Lafayette annoncent des ouvertures de magasins et au passage, elles sont devenues le premier actionnaire du groupe Carrefour.
Au niveau social, en France, les militants FO constatent qu’il n’y a rien de (...)