Titres-restaurant : bouée de secours au pouvoir d’achat ?

InFO militante par Clarisse Josselin, L’Info Militante

© Gilles ROLLE/REA

L a possibilité pour les salariés de payer leur addition en titres-restaurant jusqu’à 38 euros par jour (y compris le week-end et les jours fériés), au lieu de 19 euros, est prolongée jusqu’à fin juin 2022. Le plafond de 19 euros s’applique en revanche pour les règlements dans les magasins alimentaires. Cette prolongation, la troisième depuis 2020, vise à soutenir le secteur de la restauration. Elle souligne aussi l’état dégradé du pouvoir d’achat et donc la nécessité qu’il y aurait, comme le demande FO, à augmenter substantiellement les salaires, d’autant plus en cette période de forte inflation. Signe des difficultés croissantes, en janvier la consommation alimentaire a reculé de 1,2 % ; en baisse notamment, celle de la viande. Une denrée de plus en plus inaccessible pour les familles aux faibles revenus.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Sur le même sujet

Fiscalité : elle malmène toujours le pouvoir d’achat des ménages

Economie par  Valérie Forgeront

Malgré la récente annonce d’une baisse d’impôts de un milliard en 2017, la pression fiscale sur les ménages reste très élevée et n’a cessé de grimper ces dernières années. Les entreprises tirent en revanche leur épingle du jeu, bénéficiant chaque année d’une baisse conséquente de la pression fiscale. Au final, tandis que le pouvoir d’achat des ménages s’étiole, les entreprises, elles, reconstituent leurs bénéfices.