Nouvelle mobilisation dans les IEG le 10 février

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Communiqué de FO Energie et Mines

Le jeudi 4 février 2021 matin, Barbara Pompili, ministre de la Transition Écologique, était auditionnée par les commissions des affaires économiques et du développement durable de l’Assemblée nationale au sujet du projet de désintégration d’EDF nommé « Hercule ».

Pendant ce même temps, comme ils s’y étaient engagés, les représentants du personnel des Industries Électriques et Gazières étaient mobilisés devant l’Assemblée nationale. En présence de députés et de journalistes, les représentants du personnel de l’Interfédérale ont délivré un autre message que celui de la ministre, réitéré leur refus du projet Hercule et demandé son retrait pour l’avenir du service public de l’énergie et dans l’intérêt des citoyens et des agents.

Le mercredi 10 février 2021, le même après-midi, mais séparément, le Président d’EDF et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, seront également auditionnés par les Parlementaires. Une nouvelle fois, l’Interfédérale appelle les salariés à faire grève et invite à la mobilisation la plus forte possible avec les retraités, les élus, les citoyens attachés aux valeurs de service public, d’indépendance énergétique du pays et de défense des emplois en France, le mercredi 10 février 2021. L’Interfédérale organise le même jour un rassemblement devant l’Assemblée nationale à partir de 14 h.

Toutes et tous mobilisés le 10 février !

Exigeons le retrait d’Hercule !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

La défense du service public, fil rouge de la Fédération Énergie et Mines

Congrès de Fédération professionnelle FO par Evelyne Salamero, L’Info Militante

Le congrès de la Fédération FO Énergie et Mines a réuni 350 participants du 31 mai au 3 juin à Montpellier. Alors que la marche à la privatisation s’accélère, qu’EDF, mais aussi Engie (ex-GDF) sont menacées par des plans destructeurs, les délégués ont réaffirmé une revendication clé : la création d’un EPIC de l’Énergie.