Nouvelles règles d’attribution et de calcul du chômage

Emploi et Salaires par Transports et logistique

© Laurent COUSIN/HAYTHAM-REA

Communiqué de FO Transports et Logistique

Une délégation composée de Michel Beaugas Secrétaire confédéral, Eric Becker secrétaire fédéral FO Transports et logistique accompagnés de Madame Laure Doucin assistante confédérale FO secteur assurance chômage était reçue ce 21 février 2020 à 10h30 par le directeur de cabinet de Madame Muriel Pénicaud concernant les nouvelles règles d’attribution et de calcul du chômage.

Nous avons comme précédemment mis l’accent sur la paupérisation que va occasionner cette réforme réduisant de 20% minimum et pouvant aller à 50%, le montant de l’allocation et tout particulièrement celle des saisonniers, dès le mois d’avril, au risque de les voir quitter emplois et communes.

Les seuls arguments de l’exécutif 700 000 CDI non pourvus nationalement, et la nécessité de formations dédiées aux salariés demandeurs d’emploi.

Le motif du refus de dérogation à cette réforme : jusqu’en 2011 était appliqué un coefficient réducteur plus pénalisant pour les demandeurs d’emploi sans conséquences visibles, ni sur l’emploi ni sur l’exode rural

Pour Force Ouvrière aucune comparaison n’est possible dans un contexte totalement différent de fort raccourcissement des saisons, de suppression des heures supplémentaires par l’application de modulations et principalement du manque de propositions salariées durant les périodes hors saison. De plus si les conséquences du coefficient réducteur n’étaient pas visibles pour le ministère, elles l’étaient pour ceux qui l’ont subi.

Rien ne nous permettant d’envisager un plein emploi, même pour des demandeurs formés à des métiers en tension, répertoriés par Pôle emploi, mais éloignés des zones concernées nous ne pouvons que rejeter une proposition en inadéquation totale avec la réalité.

Quelles solutions pour les mères de famille ou familles monoparentales ?

En outre, le contexte des années 2000 et un bilan économique touristiquement favorable à cette époque ne peut être comparé à celui auquel nous faisons face depuis quelques années.

Les conséquences risquent d’être catastrophiques pour ceux qui avaient bâti leur présent et leur avenir au rythme des saisons sur des communes où ils avaient choisi de vivre et résider.

Constatant, du ministère, un désintéressement complet du sort et du devenir des salariés saisonniers dans les mois et les années à venir, nous interrogerons nos délégués, adhérents et sympathisants pour connaître la suite à donner dans les prochains jours.

Transports et logistique Secrétaire général

Sur le même sujet

Nouvelles règles de calcul du chômage des salariés saisonniers

Protection Sociale par Transports et logistique

Une délégation composée de Michel Beaugas, secrétaire confédéral ; Eric Becker, secrétaire fédéral FO Transports et logistique ; accompagnés de Madame Laure Doucin, assistante confédérale FO secteur assurance chômage ; sera reçue ce vendredi 21 par Monsieur Antoine Foucher, directeur de cabinet de Madame Muriel Pénicaud, concernant les nouvelles règles de calcul du chômage.