Nucléaire : FO s’oppose à la cession d’Areva

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

Areva a dévoilé le 2 avril deux scénarios de restructuration possibles : une cession totale de sa filiale Areva NP (ingénierie et réacteurs) ou une cession partielle (l’ingénierie) à EDF. FO (métallurgie et chimie) et les autres syndicats ont réaffirmé leur opposition au « démantèlement » du géant français du nucléaire, que ce soit par cession totale ou partielle. La Fédération FO Énergie et Mines a également exprimé son désaccord avec une participation d’EDF au capital d’Areva, dont les difficultés financières « ne sont dues ni à son personnel ni à EDF », mais à une « attitude défaillante de l’État ». 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Mise en oeuvre par EDF et Areva des décisions du Président de la République : Réactions de FO Énergie et Mines

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

EDF et Areva ont communiqué ce jour, sur la mise en oeuvre des décisions du Président de la République prises le 3 juin dernier sur « la refondation de la filière nucléaire ». Pour FO, celle-ci mérite mieux qu’une logique principalement financière.
Sans surprise, ce texte, négocié sous la pression (...)

Areva : l’emploi sévèrement touché

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Le groupe nucléaire Areva a annoncé le 7 mai la suppression prochaine de 5 000 à 6 000 emplois dans le monde, dont 3 000 à 4 000 en France. Après avoir enregistré une perte record de 4,8 milliards d’euros l’an dernier, la multinationale, forte de 44 000 salariés dans le monde dont 29 000 salariés en (...)