ONU : pour l’encadrement politique de la restructuration des dettes souveraines

International par Secteur Europe - International

La lettre électronique @ ctualités Europe – International n°30

L’ONU a proposé au vote de son Assemblée générale le 10 septembre, une résolution pour la restructuration des dettes souveraines. Il y a un an, l’Argentine soutenue par 133 pays avait proposé à l’ONU l’établissement d’un comité pour l’établissement d’un cadre légal international pour la restructuration des dettes souveraines. C’est ce comité qui a aujourd’hui proposé 9 principes à respecter lors de la restructuration des dettes souveraines : la souveraineté, la bonne foi, la transparence, l’impartialité, le traitement équitable, l’immunité souveraine, la légitimité, la durabilité et la règle majoritaire.

Ces principes fondamentaux visent à éviter l’adoption de mesures irrationnelles économiquement et humainement, telles que celles imposées à la Grèce en dépit du bon sens économique et (surtout) du choix démocratique du peuple grec opposé à de nouvelles saignées budgétaires

L’objectif de l’Organisation est bien d’inciter les États à agir collectivement pour résoudre les problématiques d’endettement, et à restructurer – plutôt que de voir s’enfoncer des pays dans la crise et la prédation des marchés financiers spéculant sur les dettes souveraines.

Force Ouvrière a toujours dénoncé les politiques suicidaires d’austérité, qui tuent la croissance, les services publics et l’emploi, autant qu’elles brisent des vies humaines. Nous avons toujours considéré une restructuration des dettes – notamment la dette grecque – et cet appel d’air international est de ce point de vue, salutaire.

Sur le même sujet

Un rapport de l’OIT dresse le bilan social de l’offensive militaire israélienne à Gaza

Alerte par Evelyne Salamero, journaliste L’inFO militante

Sites industriels détruits, entreprises fermées… Huit mois après l’offensive militaire d’Israël, Gaza attend encore l’aide promise, constate l’OIT.
Plus meurtrière que toutes les précédentes (près de 2 000 morts en 29 jours, en très grande majorité des civils palestiniens), l’offensive militaire israélienne (...)

Où (en) sont les femmes ?

Revue de presse par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

La « Journée internationale des droits de la femme », dénomination de l’ONU, depuis 1977, organisée le 8 mars 2015, a donné une nouvelle fois l’occasion d’un bilan annuel. Les médias se sont, comme chaque année, interrogés : où en sont les femmes ? La réalité de la parité est encore loin. Exemples.
La (...)

La crise du COVID-19 : des enjeux humanitaires au niveau mondial

Coronavirus / Covid19 par Marjorie Alexandre

La crise sanitaire actuelle n’a pas de frontières et touche l’ensemble des travailleurs et des économies à travers le monde. Mais la capacité de réponse n’est pas la même avec des pays dénués d’infrastructures publiques solides, des services publics de santé bien souvent affaiblis comme en Grèce, laissant entrevoir des crises humanitaires à répétition pendant et à l’issue de la crise du COVID-19. Au-delà, les Nations-Unies et l’OIT alertent la communauté internationale sur le sort des travailleurs migrants qui sont aussi parmi les plus vulnérables.