Santé

Orthophonistes : Reclassement salarial insuffisant

, Françoise Lambert

Recommander cette page

Manifestation des orthophonistes devant le ministère de la Santé, le 3 juin 2016. Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Les orthophonistes salariés à l’hôpital revendiquent une rémunération correspondant à leur niveau d’études, d’autonomie et de compétences. Il sont prêts à se mobiliser s’ils ne sont pas entendus, préviennent FO et neuf autres organisations.

Un coup de grâce porté à la profession : c’est ainsi que les organisations syndicales et professionnelles d’orthophonistes qualifient un décret publié le 11 août, au creux de l’été. Celui-ci officialise un reclassement salarial à bac+3 pour des professionnels de santé titulaires d’un diplôme bac+5.

Quid des enjeux de santé publique ?

Dans un communiqué commun daté du 29 août, une dizaine de signataires, parmi lesquels FO, fustigent une disposition qui touche les orthophonistes salariés à l’hôpital, et fait fi des enjeux de santé publique d’aujourd’hui et de demain.

La profession et la formation d’orthophoniste sont aujourd’hui menacées par un manque d’attractivité, et les délais pour obtenir un rendez-vous se sont considérablement allongés.

Les salaires n’ont pas suivi

Depuis plus de trois ans, les spécialistes des troubles de la communication sont mobilisés avec FO et la plupart de leurs organisations pour demander une reconnaissance salariale à la hauteur du niveau de leur diplôme et de leurs compétences.

Si la durée des études a été portée à quatre ans en 1986, puis à cinq ans en 1993, les salaires n’ont pas suivi.

Les orthophonistes étaient jusqu’à présent payés au niveau bac+2. La revalorisation salariale à bac+3 et étalée sur trois ans prévue par le décret est bien loin de satisfaire la profession.

« Nous ne lâcherons pas »

Les orthophonistes exigent la publication d’une grille spécifique aux orthophonistes ou d’une grille correspondant à leur niveau de formation, d’autonomie et de compétences, faute de quoi professionnels et étudiants se mobiliseront.

Nous allons continuer à nous battre, nous ne lâcherons pas, confirme Christine Arcay, représentante FO des orthophonistes.

Rendez-vous au ministère

La fédération des Services publics et de santé FO (SPS-FO) sera reçue demain à la direction générale de l’offre de soins au ministère de la Santé, pour un premier rendez-vous de rentrée. La question des orthophonistes figura parmi les sujets abordés.

Nous allons demander la réouverture des négociations sur les grilles indiciaires des orthophonistes et des masseurs kinésithérapeutes, qui sont confrontés à la même problématique, indique Didier Birig, secrétaire fédéral à la fédération des Services publics et de santé FO, Nous aborderons aussi la situation d’autres professions paramédicales, comme les techniciens de laboratoire ou les diététiciens.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Jeudi 14 décembre de 08h33 à 08h58

    France info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Michel Aphatie sur France Info