Pacte de responsabilité : les banquiers tergiversent

Communiqué de la FEC-FO - Section Banques et Stés Financières par Employés et Cadres

Article publié dans le Dossier fiscalité

Après 3 réunions durant lesquelles l’AFB s’était vu réclamer par la délégation FO des engagements fermes en termes d’emploi, de formation, de conditions de travail…, la délégation patronale avait renvoyé au 26 novembre la tenue d’une nouvelle réunion avec d’hypothétiques engagements sur ces sujets.

C’est sans surprise que le 20 novembre, la Fédération FO de la Banque recevait un courrier de l’AFB l’informant de l’annulation de la réunion du 26 novembre, mais pire encore, reprenant dans ce courrier plusieurs contraintes nouvelles imposées à notre profession qui remettraient en cause les discussions sur le pacte de responsabilité.

Pour FO Banques, c’est scandaleux même si les promesses n’engagent que ceux qui veulent bien y croire. Le pacte de responsabilité (accordé aux banques) doit obligatoirement être accompagné d’engagements fermes sur l’emploi, la formation, les conditions de travail des salariés de notre profession.

Ce ne sont pas les nouvelles charges invoquées par les banques (Fonds de Résolution Unique européen ou taxe systémique) qui remettront en question la bonne santé économique des banques.

FO Banques dénonce la gabegie financière du CICE qui risque maintenant d’être suivie par celle du pacte de responsabilité. Il est inadmissible que l’on puisse toucher des aides en millions d’euros et dans le même temps continuer à détruire des emplois et dégrader les conditions de travail.

 Voir en ligne  : Fédération des Employés et Cadres FO - Site internet

Employés et Cadres Secrétaire Général

Plus dans le Dossier fiscalité
Tous les articles du dossier

Questions sur la déclaration pré-remplie

Spécial impôts 2015

Ces informations sont transmises chaque année à lʼadministration fiscale par les tiers déclarants, cʼest-à-dire les employeurs, les organismes sociaux et les caisses de retraite. La Direction générale des finances publiques se charge de la collecte et du traitement de ces informations. La déclaration pré-remplie, cʼest plus de cent millions dʼinformations collectées par la Direction générale des finances publiques auprès de deux millions dʼemployeurs et organismes sociaux.

Plus de justice fiscale pour plus de justice sociale

Communiqué de FO par Marjorie Alexandre, Nathalie Homand, Secteur Economie et Fiscalité, Secteur Europe - International

Sept ans après le scandale des accords fiscaux avantageux consentis par le Luxembourg à plusieurs multinationales (« Luxleaks »), un article du journal Le Monde révèle que « près de la moitié des entreprises commerciales enregistrées dans le pays sont de pures holdings financières, des sociétés offshore totalisant pas moins de 6 500 milliards d’euros d’actifs » dont des entreprises du CAC 40 et grandes fortunes.