Pandémie et sécurité alimentaire : n’oublions pas les artisans et les apprentis mineurs

Election TPE du 22 mars au 6 avril par FGTA-FO

Article publié dans le cadre de la campagne Election TPE du 22 mars au 6 avril
© Michel GAILLARD/REA

Communiqué de la FGTA-FO

Depuis l’arrivée de la pandémie due au Covid-19 et le confinement, l’approvisionnement alimentaire de la population est aujourd’hui un enjeu clef.

Les salariés de l’artisanat alimentaire (boucherie, boulangerie, poissonnerie, etc.) sont donc en première ligne pour assurer cette mission vitale.

Dans ces entreprises, la plupart du temps des TPE, les moyens ne sont pas aussi importants que chez les géants de la Grande distribution.

Pour la FGTA-FO, cela ne doit pas être un frein au strict respect des normes de sécurité. La santé des salariés et des clients en dépend.

La FGTA-FO soutiendra tous les salariés qui auront constaté un manquement aux règles de protection édictées par le Gouvernement.

Nous les accompagnerons dans la mise en place de leur droit de retrait.

La FGTA-FO demande par ailleurs aux pouvoirs publics d’étudier avec soin la situation des apprentis mineurs.

Pourquoi les écoles et lycées seraient-ils fermés tandis que des apprentis mineurs devraient continuer à être exposés dans les transports et sur leur lieu de travail ?

Pour la FGTA-FO, cette situation ne peut perdurer.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Plus dans la campagne Election TPE du 22 mars au 6 avril
Tous les articles de la campagne

La FGTA-FO revendique la reconnaissance « de l’état de nécessité sociale » pour les salariés précaires des hôtels et restaurants

Toute l’actualité par FGTA-FO

Mardi 26 mai 2020 à Paris, Rouen, Nantes, Dijon, Toulouse, Nice se sont déroulés des rassemblements de protestation de salariés issus notamment de la restauration et de l’hôtellerie qui sont parmi les plus durement frappés par la crise du COVID-19. Les salariés de ces secteurs d’activités comptaient déjà avant la crise parmi les plus précaires.