Panorama des formations syndicales de la Confédération Force Ouvrière

Formation syndicale par Centre de formation des militants syndicaux (CFMS)

Article publié dans le Dossier Formation syndicale
© F. BLANC

Les acteurs de la formation dans la Confédération Force Ouvrière :
 CFMS : Centre de Formation des Militants Syndicalistes
Il s’agit d’un centre de formation habilité à dispenser des formations au titre de la formation économique, sociale et syndicale (arrêté du ministère du Travail du 2 janvier 2019).
 AFIP : Association pour la Formation et l’Information des conseillers Prud’hommes

Les acteurs de la formation ?

 

 La plupart des stages sont décentralisés dans les Unions Départementales.

 Une délégation d’agrément est passée entre le CFMS les Fédérations lorsqu’elles forment leurs propres militants. Ces formations portent sur la spécificité des secteurs (statuts, instances représentatives du personnel, conventions collectives, etc …).

 Concernant la formation prud’homale, le nombre de personnes à former est conséquent : il y a 1 100 conseillers prud’hommes Force Ouvrière.

Retour au début de la FAQ

La formation au CFMS et à l’AFIP en quelques chiffres ?

 

 1954 : création du Centre de Formation des Militants Syndicalistes (CFMS).

 15 000 militants par an formés en 2018. Depuis le milieu des années 90, le nombre de militants qui se forment au CFMS ne cesse d’augmenter (ce chiffre était de 6000 par an en 1998).

 700 stages réalisés en 2018 (hors journées UD et stages FD).

 Le CFMS est organisé autour de 2 pôles, sous la responsabilité d’une Secrétaire Confédérale Rachèle Barrion : d’une part le pôle pédagogique (élaboration du contenu des stages, mise à jour, veille juridique…), d’autre part, le pôle administratif (remboursement des frais des stagiaires etc.). 

 32 animateurs travaillent au CFMS. Ils ont différents statuts (salariés, détachés, retraités.)

 29 animateurs à l’AFIP. Le recrutement des animateurs s’effectue surtout sur une base locale.

 45 conventions signées avec les UD en 2019

 15 conventions signées avec les FD en 2019

Retour au début de la FAQ

Les formations dispensées au CFMS ?

 

 Qui élabore l’offre de formation ?

La Confédération détermine le thème et le contenu des formations en tenant compte des attentes des Unions Départementales et des militants. L’objectif est de s’adapter à l’évolution des relations sociales, des besoins en termes d’outils pédagogiques et pratiques. 

 Y a-t-il un parcours de formation pour les militants ?

Les militants commencent par effectuer le stage « Découverte FO » qui leur explique le fonctionnement de notre organisation à tous les étages, une dynamique interactive de groupes et au final l’envie de militer.

Ce stage donne les bases aux militants. C’est en quelque sorte un « socle » qui est réalisé dans l’esprit de l’éducation ouvrière et du mandat confié. Les camarades formés gardent leur liberté d’appréciation. En quelque sorte, ils arrivent le lundi avec leurs idées, repartent avec le vendredi, tout en intégrant les valeurs de l’organisation Force Ouvrière (indépendance, liberté, etc.). 

 Ensuite, en fonction de leurs domaines d’action ou mandats, les militants ont la possibilité d’accéder à tout un panel de stages orientés vers :

  • Le droit (« Connaître ses Droits » avec deux niveaux, « Comité Social et Economique », « Santé, Sécurité et Conditions de Travail », « Négocier »…)
  • L’économie (« Découvrir l’Economie »)
  • La Communication
  • Des outils dans le cadre de leur vie d’élu(e)/militant(e) (« S’organiser », « Trésorier de syndicat », « Conseiller du Salarié »…).
  • Pour 2020, quelques stages seront mis en sommeil à cause d’une forte demande des stages CSE.

Retour au début de la FAQ

Le profil des militants en stage CFMS ?

 

Part des femmes parmi les stagiaires 39 % de femmes en 2011
(contre 3 augmentation 5 % en 2005). Ce chiffre est en constante.
Ancienneté de l’adhésion à FO au moment de la formation 1 stagiaire sur 2 a moins de 3 ans d’ancienneté dans l’organisation syndicale lorsqu’il effectue le stage « Découverte FO ».
1 stagiaire sur 10 a plus de 15 ans d’ancienneté.

Source : Etude de M. CORREIA et S. MOULLET, « De l’usage de la formation syndicale CGT-FO : analyse croisée des parcours de formation et des parcours syndicaux », étude IRES, mars 2015.

Retour au début de la FAQ

Les thèmes de formation les plus demandés ?

 

 Le stage « Découverte FO » est le plus demandé.

 Arrivent ensuite les stages « Connaître ses Droits » (1er et second niveaux).

 Avec les réformes récentes, notamment les Ordonnances « travail » de 2017, plusieurs stages ont dû être entièrement remaniés :

  • Mise en place d’un stage destiné à aider les militants à négocier le protocole d’accord préélectoral (PAP).
  • Mise en place d’un Comité Social et Economique en lieu et place de l’ancien stage comité d’entreprise.
  • Stage Santé, Sécurité et Conditions de Travail en remplacement du stage CHSCT.

Retour au début de la FAQ

Les stages AFIP en quelques mots ?

 

 Environ 4700 journées stagiaires par an.

 Des sessions décentralisées d’une durée de 5 jours au premier semestre et de 3 jours au second semestre.

 Des thèmes de stages qui évoluent chaque année pour former au mieux les stagiaires aux évolutions normatives et aux problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

 Des stages faisant la part belle aux exercices pratiques et à la procédure.

 En 2019, les thèmes des stages dispensés étaient les suivants :

  • Les modes de rupture du CDI ;
  • La preuve en droit du travail.

Retour au début de la FAQ

Les évolutions à compter de 2020 ?

 

  • Refonte et actualisation de l’ensemble des stages par des groupes de travail (méthode participative) ;
  • Evolution du stage "communication orale" en « Communication et Réseaux Sociaux » ;
  • Refonte du stage « S’organiser » ;
  • Création de modules ciblés « fonction publique »  ;
  • Modernisation des outils, tant pour le stagiaire que pour l’animateur, avec l’utilisation d’e.fo en lieu et place des clés USB ;
  • Démarrage d’un nouveau processus d’Inscription des stagiaires via e.fo ;
  • Formation continue des animateurs (tutorat, stages ISST) ;
  • Création d’une boite à outils dans e.fo avec de nouveaux modules (protection sociale, handicap, négociation collective, …)
  • Travail en transversalité avec les différents secteurs de la confédération.

Retour au début de la FAQ

L’évaluation et le suivi des stages ?

 

 Les points évalués en fin de stage par l’animateur avec les stagiaires sont les suivants :

  • Apport de connaissances
  • Méthodes de formation utilisées
  • Conditions matérielles
  • Documentation fournie
  • Vie du groupe
  • Utilité pour le mandat
  • Envie de continuer de se former
  • Niveau de satisfaction global

 Environ 1 stagiaire sur 2 qui a suivi un stage « Découverte Fo » au CFMS revient suivre d’autres stages.

 Comment expliquer ce chiffre ? Pour ceux qui souhaitent rester militants sans aller plus loin, ce premier stage est suffisant. C’est ce qui explique que la moitié des stagiaires ne continue pas à se former. En revanche, ceux qui souhaitent exercer des mandats ou des responsabilités syndicales suivent des stages complémentaires.

 Pour FO, la formation est le principal levier de développement de l’organisation syndicale, pour établir un rapport de force, porter des revendications.

 « Revendiquer, Négocier, Agir », tel est le triptyque, qui, pour Force Ouvrière constitue la base de toute action de formation syndicale.

Retour au début de la FAQ

Tous les articles du dossier