#FO2018Lille

Pascal Pavageau : « Nos débats et nos résolutions nous ressemblent et c’est pour cela qu’ils nous rassemblent. »

Recommander cette page

Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Vendredi 27 avril. Devant les délégués réunis pour la dernière journée du 24e congrès de la Confédération CGT-FO, Pascal Pavageau prend la parole. Les premiers mots du nouveau secrétaire général sont pour l’unité, l’essence même de Force Ouvrière. L’unité est toujours une réalité à FO. Nos débats et nos résolutions nous ressemblent et c’est pour cela qu’ils nous rassemblent. Les quatre résolutions adoptées à une très large majorité illustrent l’engagement des délégués et sont le reflet de leur colère et de leur unité. Le mandat est clair : en priorité, une prise de contact avec les secrétaires généraux des autres confédérations. La feuille de route de FO sera plus que jamais la défense collective des droits et intérêts des travailleurs, insiste Pascal Pavageau, avertissant ceux qui visent à détruire le syndicalisme : Vous ne passerez pas ! La revendication est l’essence même du syndicalisme mais aussi le moteur de l’Histoire, et c’est par nos luttes que 93 % des salariés sont aujourd’hui couverts par une convention collective ou un statut, appuie le secrétaire général. La résistance continue. Il va falloir ainsi tenir, faire bloc et conquérir de nouveaux droits pour les travailleurs, alors que pour l’instant la croissance profite seulement aux 10 % les plus riches. Dans un contexte où pouvoir exécutif et patronat cherchent à imposer un retour en arrière, un nouveau monde où il faudrait déprotéger les salariés, l’éventail des combats à mener contre les reculs sociaux est large.

Être constructif, revendicatif, tel est l’ADN de Force Ouvrière

Il faut continuer à défendre le paritarisme, reprendre la main entre interlocuteurs sociaux sur la négociation interprofessionnelle, lutter contre les menaces qui pèsent sur la fonction publique républicaine et se mobiliser pour ses élections professionnelles le 6 décembre prochain, contrecarrer les projets du gouvernement concernant des réformes qui visent à supprimer la norme au profit de garanties individualisées… Pour Pascal Pavageau, le projet de loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » (réforme de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’Assurance chômage) est un exemple supplémentaire d’individualisation et d’inégalités de droits. La loi Travail de 2016 comme les ordonnances sur le droit du travail de 2017 montrent déjà, quant à elles, leurs conséquences dramatiques pour les salariés. Il faudra aussi défendre la retraite par répartition, son principe de solidarité entre les générations. Nous refusons la retraite pour les morts ! Nous irons aux concertations mais avec un mandat clair, portant sur la défense de nos statuts, insiste le secrétaire général, indigné que le principe de la négociation collective et interprofessionnelle soit menacé par un système de concertation au contenu souvent imposé. Quand ce n’est pas la décision unilatérale de l’exécutif qui supplante tout. Force Ouvrière ne tombera pas non plus dans le piège de l’éloignement du terrain et de sa réalité. Nous garderons toutes les unions départementales et nous créerons des unions locales. Cela renvoie à la syndicalisation, au développement de l’Organisation. Rejoignez-nous, combattons ensemble, pour nos acquis, pour nos droits, pour en conquérir de nouveaux. Une invitation à l’éveil des consciences adressée par le secrétaire général à l’ensemble des travailleurs.

 

Retrouvez l’ensemble des articles consacrés à notre dernier congrès sur notre site Internet 
Sur Flickr, retrouvez toutes les photos du 24e congrès de FO du 23 au 27 avril 2018 à Lille
Retrouvez les enregistrements des cinq journées du 24e congrès de FO sur Youtube