Retraite

Pays de l’OCDE : une retraite de plus en plus tardive

, Françoise Lambert

Recommander cette page

L’OCDE a publié le 5 décembre une comparaison des politiques des retraites et de leurs résultats dans ses trente-quatre pays membres. Une des conclusions de l’étude : l’âge de la retraite permettant de bénéficier d’une pension à taux plein est en hausse et il va continuer à augmenter.

Peu de réformes d’ampleur des systèmes de retraite ont été menées ces deux dernières années dans les pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Mais les mesures prises depuis 2013, et les quelques récentes réformes depuis deux ans reflètent une même tendance : celle d’une augmentation des âges de départ à la retraite permettant d’obtenir une pension à taux plein.

OCDE : un âge de départ moyen à 65,5 ans en 2060

En tenant compte des législations actuelles, l’âge de départ moyen dans les trente-quatre pays de l’OCDE va passer de 64 ans en 2014 à 65,5 ans à la fin des années 2050. Un chiffre qui cache de grandes disparités.

Dans le futur, l’âge « normal » de la retraite pourrait dépasser allègrement les 70 ans en Italie, aux Pays-Bas et au Danemark où il atteindra 74 ans. Ces trois pays ont mis en place un ajustement automatique de l’âge de départ en fonction de l’évolution de l’espérance de vie.

L’âge de la retraite en France relevé de deux ans d’ici à 2060

En France, un salarié qui a commencé à travailler à 20 ans en 2014 pourra prétendre en 2060, après une carrière complète, à une pension à taux plein à l’âge de 64 ans, sachant que l’âge moyen de départ s’établit aujourd’hui à 61,7 ans.

Ce relèvement tient principalement à deux causes : l’allongement progressif de la durée de cotisation à 43 ans en 2035 issu de la réforme des retraites de 2014, et l’abattement de 10% sur les pensions complémentaires à partir de 2019 pour ceux qui refuseront de travailler un an de plus. Une dernière mesure prévue par l’accord Agirc-Arrco du 30 octobre 2015, que FO n’a pas signé.

Mais l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite se heurte à une autre réalité : des départs effectifs plus précoces liées à la situation de l’emploi. Les actifs continuent de quitter le marché du travail bien avant d’avoir atteint l’âge officiel de la retraite dans plusieurs pays de l’OCDE, relève l’organisation de coopération et de développement économiques.

Des travailleurs âgés sortis du marché du travail

Les personnes qui quittent le marché du travail entre 55 et 64 ans le font pour des raisons indépendantes de leur volonté, comme les licenciements (individuels et collectifs), la maladie et l’invalidité., précise-t-elle.

En France, le taux d’emploi des 55-59 ans, en hausse ces dernières années, n’atteint que 70%. Et celui des 60-64 ans chute à 28%. Dans le même temps, les jeunes entrent plus tardivement sur le marché du travail, et les périodes de chômage vont influer sur les revenus des retraités.

En l’absence de mécanismes permettant de contrer l’effet des interruptions de carrière sur les droits à pension, les évolutions actuelles des régimes de retraite (…) risquent d’influer négativement sur l’adéquation des revenus des retraités et d’accentuer le risque de pauvreté, prévient l’OCDE.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 25 juin de 18h00 à 19h00

    Public Sénat
    Pascal Pavageau sera l’invité de Michel Grossiord dans « L’Epreuve de Vérité » sur Public (...)