Pénibilité : FO dénonce de nouvelles faveurs au patronat

Santé par Clarisse Josselin

Article publié dans le Dossier Compte pénibilité

Manuel Valls repousse de six mois la mise en œuvre du compte pénibilité et, par amendement à la loi Rebsamen, la fiche individuelle obligatoire est abandonnée. Pour FO, cette « énième reculade », mise en place pour réduire les contraintes pour les employeurs, est inadmissible.

C’est une logique d’« assouplissement » s’apparentant plutôt à un détricotage. Le 26 mai, le gouvernement s’est appuyé sur la remise d’un rapport pour faire de nouvelles concessions aux employeurs sur la mise en place du compte pénibilité. Ce dispositif, adopté début 2014 et basé sur un système de points, permet aux salariés exerçant des métiers pénibles de partir plus tôt en retraite, de travailler à temps partiel ou de se former. Sur les dix facteurs de risques établis, seuls quatre s’appliquent depuis janvier 2015. L’entrée en vigueur des six derniers (exposition au bruit, températures extrêmes, agents chimiques, vibrations mécaniques, postures pénibles, manutention de charges lourdes), déjà reportée d’un an sous la pression du patronat, est encore repoussée à mi-juillet 2016, un délai « inadmissible » pour FO.

Référentiel de branche

Par amendements adoptés le 28 mai par l’Assemblée nationale, la fiche de suivi individuel obligatoire pour chaque salarié est abandonnée au profit d’une déclaration annuelle. Les employeurs pourront également s’appuyer sur un « référentiel de branche qui identifiera quels postes, quels métiers ou quelle situation de travail sont exposés aux facteurs de pénibilité ». Tout en soulignant l’intérêt de ces référentiels, Jocelyne Marmande, secrétaire confédérale chargée de la protection sociale, « s’interroge », en l’absence de suivi individuel, « sur les aspects indispensables de la prévention ». Elle craint également que, « sous prétexte de simplification », un grand nombre des salariés concernés ne puissent pas bénéficier du dispositif.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Tous les articles du dossier

Majorations de durée d’assurance du compte pénibilité

Retraite par Secteur Retraites

Dans une circulaire du 5 février 2016, la CNAV fait le point sur les majorations de durée d’assurance du compte personnel de prévention de la pénibilité (CPPP). Mis en place depuis le 1er janvier 2015, le CPPP concerne les salariés du régime général et du régime agricole exposés à des risques professionnels.

Compte pénibilité : le gouvernement cajole le patronat

Retraite par Secteur Retraites

En application du droit, les décrets ayant des incidences sur la législation de Sécurité sociale doivent être transmis pour avis aux Conseils d’administration des caisses nationales. Ceux sur le compte pénibilité ne font pas exception. Les projets ont donc été transmis à la Caisse nationale d’assurance (...)

Évolution du dossier pénibilité

Communiqué de FO

Depuis longtemps Force Ouvrière explique que l’évolution du dossier pénibilité devait permettre d’allier l’efficacité pour les salariés à la simplicité pour les entreprises.

Le travail de nuit a plus que doublé en vingt ans

Une étude de la Dares par Clarisse Josselin

Selon le ministère de l’Emploi, 3,5 millions de salariés travaillaient occasionnellement ou régulièrement en horaires nocturnes en 2012. Bien que reconnue comme pénible, cette forme d’organisation du travail progresse, particulièrement chez les femmes.