Pénitentiaire : blocage des prisons à l’appel de FO

Mobilisation

Le syndicat FO de la pénitentiaire appelle au blocage des centres pénitentiaires ce lundi 22 janvier. Il attend l’ouverture rapide de vraies négociations portant sur le renforcement de la sécurité et la revalorisation du statut et des salaires des gardiens de prisons.

Le syndicat FO des personnels de surveillance (FO Pénitentiaires), écarté dans un premier temps des négociations, a été rejoint par la CGT et l’UFAP dans son appel à maintenir la mobilisation et au blocage ce lundi 22 janvier.

Lundi matin 115 établissements étaient bloqués en France sur les 188 du pays, indiquait à l’AFP le secrétaire national de FO, Emmanuel Baudin.

Si, en application du statut spécial, les Officiers sont systématiquement réquisitionnés pour assurer la continuité du service dans les détentions, la section centrale du Corps de Commandement FO –majoritaire dans le corps de commandement– ainsi que les Officiers qui y adhèrent affichent leur total soutien aux personnels en mouvement, indique le syndicat FO.

FO demande une rencontre rapide avec les plus hautes autorités. La Ministre devait recevoir les syndicats aujourd’hui.

Pour FO il est urgent d’ouvrir de vraies négociations

Les revendications portent sur la sécurité, alors que de nouvelles agressions graves de surveillants ont encore eu lieu ces derniers jours, avec la classification des établissements permettant l’orientation ciblée des détenus, le renfort des effectifs par un recrutement massif et comblement des postes vacants, la formation initiale maintenue à 8 mois et une formation continue adaptée à la prise en charge des profils de détenus. Le syndicat FO demande aussi le renforcement des équipements des gardiens.

Dans le même temps, questions qui n’avaient pas été abordées dans le cadre des concertations initiales engagées par le gouvernement, le syndicat attend que les négociations portent sur la revalorisation du statut, avec le passage pour les agents de la pénitentiaire de la catégorie C à la catégorie B, et des salaires.

Sur le même sujet

Prisons : négociations rompues entre les surveillants et le gouvernement

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

Alors que débute une deuxième semaine de blocage des établissements pénitentiaires, des négociations se sont ouvertes le lundi 22 janvier entre la garde des Sceaux, Mme Nicole Belloubet et les syndicats de personnels de surveillance dont le SNP-FO. Le 23 janvier les syndicats dont FO ont quitté la 2e séance de négociations.

La centrale de Clairvaux, un symbole pénitentiaire en sursis

Prison par Clarisse Josselin

Mi-avril, le ministre de la Justice annonçait la fermeture subite de la prison de Clairvaux, avant de reporter sa décision à fin juin. Construite dans l’enceinte de l’abbaye du même nom, elle accueille des détenus depuis 1814. Lieu de mémoire, c’est aussi l’un des établissements les plus sûrs de France.