Personnels de nettoyage des trains et gares d’Île-de-France : Des salariés déterminés avec leur syndicat Force Ouvrière pour défendre leurs droits

Fédération FEETS-FO par FEETS FO

Communiqué de la FEETS-FO

Le 18 mars, le syndicat FO d’Île-de-France des personnels du nettoyage des trains et gares a tenu son assemblée générale. Ce moment démocratique important de l’organisation syndicale a permis d’échanger et de débattre sur les revendications du secteur. A cette occasion, il a été procédé au renouvellement des instances du syndicat.

A l’image de l’ensemble des salariés du secteur de la manutention ferroviaire, ils ont été sur le front depuis plus d’un an pour assurer la sécurité sanitaire des usagers des transports. Aujourd’hui, ils doivent répondre aux nouvelles demandes de désinfection des rames et des gares, en plus de leurs tâches quotidiennes, sans temps ni salaire supplémentaires. La seule reconnaissance de la chambre patronale se traduit par une augmentation au 1er juin de 0,7% et une indemnité de repas inchangée à 2,40 €. Dans le même temps, la multiplication des appels d’offres rend complexe le maintien des dispositions de transferts conventionnels, notamment le maintien de leurs acquis sociaux et pourrait déboucher sur une précarisation des emplois (contrat multi-employeur). Cette assemblée générale a été aussi l’occasion de poser les revendications et de débattre des conséquences de la situation de sous-traitance qu’ils subissent. En particulier, avec l’ouverture de la SNCF à la concurrence [1], le dumping social qui pourra toucher ces salariés sera d’autant plus fort.

Les militants du syndicat restent déterminés à défendre leurs droits, à développer l’organisation syndicale et n’accepteront pas d’être les victimes de la Loi du marché.

Avec la FEETS-FO, ils appellent à nouveau les pouvoirs publics à encadrer les prestations de services !

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Notes

[1Pour rappel : à partir de décembre 2023 l’ouverture à concurrence sera la norme.

Sur le même sujet

Le désaccord : entreprises de propreté

Entre Militants

FO a refusé la proposition de la fédération patronale des entreprises de propreté d’une hausse salariale de 0,6 % pour 2016, soit deux fois moins qu’en 2015, au prétexte de la faiblesse de l’inflation. La Fédération FO de l’Équipement et des Services (FEETS FO) rappelle que les plus de 450 000 salariés du (...)

Nettoyage et propreté : l’urgence de reconnaître pleinement ces métiers

Coronavirus / Covid19 par Elie Hiesse

« Ils sont confrontés au même risque que les salariés des entreprises donneuses d’ordre où ils interviennent dans le cadre de la sous-traitance. Pourtant, ils sont encore trop nombreux à se trouver sans protection individuelle », tempête Jean Hédou, secrétaire général de la Fédération FO de l’équipement, de l’environnement, des transports et des services (FEETS), qui les représente et revendique une égalité dans la protection face aux risques professionnels.

Nettoyage - Propreté : Les recrutements ne sont pas des créations d’emploi !

Communiqué de la Fédération FO de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

La Fédération Force Ouvrière de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS FO) qui regroupe les syndicats FO du secteur Nettoyage – Propreté a pris connaissance ce matin dans les médias (presse et audiovisuel) que certaines entreprises du secteur connaitraient au titre de 2015 des dizaines de milliers d’embauches.