Pétition des Assistantes maternelles, la FGTA-FO demande à être reçue par la ministre du Travail

Emploi et Salaires par FGTA-FO

Manifestation du 19 mars 2019 à Paris. © FGTA-FO

Communiqué de la FGTA-FO

La FGTA-FO a mis en ligne le 27 septembre 2018 une pétition contre la suppression de l’indemnisation pour activité réduite à la suite de l’annonce de la nouvelle réforme du chômage par le gouvernement. Effectivement, la perte d’un contrat de travail permet actuellement à l’assistante maternelle de percevoir une indemnisation par Pôle emploi pour activité réduite. Cela ne serait plus le cas demain si la nouvelle réforme sur l’assurance chômage venait à être votée telle quelle.

Cette pétition a recueilli aujourd’hui plus de 65 000 signatures et, dans son sillage, de nombreuses mobilisations ont rencontré un franc succès partout sur le territoire ces derniers mois.

Afin d’apporter des réponses concrètes aux assistants maternels et aux salariés du particulier employeur, la FGTA-FO a sollicité ce jour une audience auprès de Madame la ministre du Travail afin de lui remettre cette pétition et d’échanger sur le devenir de la profession en lien avec la remise en cause de cette indemnisation.

La FGTA-FO ne laissera pas retomber une mobilisation sans précédent dans un secteur où la précarité est largement répandue. Les assistantes maternelles et les salariés du particulier employeur sont des professionnels qui doivent être reconnus pour leur travail, et donc bénéficier de droits adaptés à leur situation.

 Voir en ligne  : Pétition contre la suppression de l’indemnisation pour activité réduite des assistantes maternelles

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Résolution du Comité confédéral national 27 & 28 mars 2019

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Réuni, à Paris les 27 et 28 mars, le Comité Confédéral National réaffirme son attachement à « l’indépendance absolue à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et, de façon générale, son irréductible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical » (préambule des statuts de la cgt-Force Ouvrière).