Pimkie : Stop au massacre !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Alexander Pohl/ZUMA-REA/ZUMA-REA

Communiqué de la FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP

Faute d’avoir su se renouveler et s’adapter aux évolutions du marché, c’est un nouveau coup de massue pour les salariés, Pimkie enchaine un nouveau plan de licenciement, le second en moins de six mois.

En juin 2023, la galaxie Mulliez se sépare de son enseigne historique de prêt-à-porter, laissant un consortium de 3 entreprises (Lee Cooper France, Kindy et Ibisler Tekstil) reprendre le flambeau en épongeant ses dettes et en l’accompagnant financièrement au travers d’une fiducie.

Il aura donc fallu moins de 6 mois pour que la chute s’accélère et que malgré l’engagement de la direction de ne pas mettre en œuvre un nouveau plan de licenciement pendant une durée de deux ans au travers d’un accord signé, le couperet est tombé la semaine dernière lors d’un CSE, fermeture de 36 magasins en 2024 avec 197 emplois détruits et 42 postes sur le siège supprimés !

De plus, 14 magasins avec 96 salariés changeront d’enseigne pour se transformer en Miniso en 2024.
Compte tenu du profil des repreneurs, la Section fédérale du Commerce & VRP et la Section FO Pimkie se demandent si l’intention est réellement de sauver des emplois.

La Section fédérale du Commerce & VRP apporte son soutien aux camarades FO de chez Pimkie et plus largement aux salariés pour la défense de leurs intérêts.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

La direction Pimkie ne connaît-elle que le mépris vis-a-vis de ses salariés et de leurs représentants ?

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Malgré une réunion du Comité Social et Economique (CSE) le mercredi 18 mai 2022, la direction a estimé qu’elle n’avait pas à tenir informé les élus du CSE du fait que les actionnaires n’adoptaient pas le Business Plan déposé le 8 avril 2022 par le nouveau Directeur Général, et se donnait le temps de chercher un repreneur pour l’enseigne Pimkie.