Point d’indice : + 1,2 % sous la pression

Emploi et Salaires par FO Fonctionnaires

Les fonctionnaires ont fait entendre leurs revendications le 26 janvier 2016. Plus de 15000 manifestants ont défilé de Montparnasse aux Invalides (Paris). Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - flickr.com/force-ouvriere

Communiqué de la Fédération générale des Fonctionnaires FO

Annick Girardin, Ministre de la Fonction publique, vient d’annoncer ce 17 mars une augmentation de la valeur du point d’indice à hauteur de 1,2 % en deux fois (vraisemblablement juillet 2016 et février 2017.

Cette décision unilatérale intervient alors que :

 La loi de Finances pour 2016, votée en décembre dernier, avait acté la stabilité du point d’indice qui devait permettre d’économiser 600 millions d’euros dans le budget de l’État (en euros constants).

 Le protocole PPCR indiquait que la valeur du point d’indice devait dépendre « des principaux indicateurs macroéconomiques » (au contraire de FO qui revendique le maintien du pouvoir d’achat au minimum à hauteur de l’inflation).

Pour Force ouvrière, la mobilisation des agents publics le 26 janvier et la préparation de la grève interprofessionnelle du 31 mars ont contraint le gouvernement à changer ses plans.

PPCR n’est donc pas clos. Les remises en cause statutaires qu’il organise pour accompagner la réforme territoriale ne doivent pas voir le jour.

Nous continuons de revendiquer l’ouverture de véritables négociations sur la base de notre projet de grille indiciaire.

Concernant le dégel du point d’indice, l’augmentation annoncée est loin de rattraper la perte de pouvoir d’achat subie par les fonctionnaires depuis 15 ans. Ce rattrapage, exigé par FO, nécessite une augmentation de 8 % de la valeur du point et l’attribution immédiate de 50 points d’indice supplémentaires.

Pour FO, la mobilisation continue pour porter les revendications sur tous les dossiers :

 Pour les services publics, sabotés par les restructurations permanentes et « réformes » successives (territoriales et santé notamment),

 Pour le Statut général de la Fonction publique et la défense des statuts particuliers attaqués directement et immédiatement par la mise en place du compte personnel d’activité (CPA) Fonction publique dans le projet de loi travail,

 Pour le rattrapage intégral du pouvoir d’achat : 8 % d’augmentation du point d’indice et 50 points supplémentaires et une véritable amélioration des grilles indiciaires.

 Pour l’arrêt des suppressions d’emplois et la création des emplois statutaires nécessaires au bon fonctionnement des services publics.


TOUS EN GREVE LE 31 MARS 2016

JOURNEE DE GREVE INTERPROFESSIONNELLE POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI TRAVAIL

FO Fonctionnaires Secrétaire général

Sur le même sujet

Action sociale : « surgel » du budget interministériel

Fonction publique par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Il faut croire que « Bercy anticipe sur la politique agressive qui devrait être menée à l’égard de la Fonction publique » l’alarme la fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO) qui conteste la coupe budgétaire de 6,5 millions d’euros programmée dans le budget de l’action sociale interministérielle pour 2017 par le ministère de l’Action et des Comptes publics.

Les fonctionnaires répondent au gouvernement par une grève le 22 mars

Service Public par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Ce sera le jeudi 22 mars. Sept organisations syndicales sur neuf de la fonction publique dont l’UIAFP-FO (union interfédérale FO de la Fonction publique) annoncent pour cette date une journée de grève et de mobilisation. Les agents de l’État, de la territoriale et de l’hospitalière entendent ainsi répondre aux annonces faites ce 1er février par le gouvernement mais aussi à celles égrenées depuis le printemps.

Fonction publique : le rendez-vous salarial sous le joug du PPCR

Service Public par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Prévu ce 18 juin, a priori, le rendez-vous salarial entre le ministère de l’Action et des comptes publics et les neuf organisations syndicales de fonctionnaires, dont l’UIAFP-FO, devrait traduire concrètement l’axe que le gouvernement entend donner à l’évolution des salaires des quelque 5,4 millions d’agents des trois versants de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière) en 2019.