Force com n°77

Portrait… des PTT aux Data Centers

, Postes et Télécommunications

Recommander cette page

Joël Luthardt, 51 ans, informaticien chez Orange. © F. Blanc / FO Hebdo

Joël Luthardt, 51 ans, informaticien chez Orange. Reconnu travailleur handicapé depuis quelques mois, il souhaite désormais s’investir dans la prévention des risques.

« Mon père, ouvrier dans la métallurgie, m’avait emmené sur un piquet de grève en 1974, j’avais 11 ans, se souvient Joël. Il y avait à la fois une forte combativité et une grande solidarité au-dessus d’un simple feu de palettes, ça m’a beaucoup marqué. »

Entré aux PTT à Mulhouse en 1982 avec le concours d’agent des lignes, il construit le réseau de câblage et installe le téléphone chez les particuliers. Il adhère à FO en 1986. Pour lui, militer c’est être acteur de sa vie professionnelle.

D’abord responsable syndical dans son établissement à Strasbourg, il prend la tête du syndicat télécom d’Alsace avant d’être désigné représentant syndical, puis délégué syndical coordinateur de la division nationale informatique et réseaux. Il vit la métamorphose des PTT de l’intérieur.

« Ma première action avait été une grève importante en 1990 pour défendre le statut de la fonction publique contre les menaces de privatisation », explique-t-il. En 2004, il essuie les plâtres de la mise en place des IRP à France Télécom.

LIMITER LA CASSE FACE AUX RÉORGANISATIONS

« Il y a eu des réorganisations avec la volonté de mutualiser les postes, lors de la mise en place des plates-formes de supervision, ajoute-t-il. On a défendu le métier de technicien et les compétences, on a essayé de limiter la casse face à un management intransigeant ».

En 2002, il organise une grève surprise dans le service d’installation des standards téléphoniques chez les professionnels, menacé d’être transféré à une filiale.

« Ça a payé puisque ce service existe toujours », se félicite Joël.

Par le biais des formations, il s’adapte à l’incroyable évolution de son entreprise. D’installateur de lignes téléphoniques chez les particuliers, il devient technicien en transmissions en 1992 et participe à ce titre à l’organisation des Jeux olympiques d’Albertville. Informaticien depuis 1998, il est aujourd’hui cadre et spécialiste des data centers, utilisés notamment pour le « cloud » d’Orange.

En 2013, après un arrêt de cinq ans pour guérir d’une maladie qui l’a laissé handicapé, il redynamise le syndicat. Élu DP, il a repris son poste d’informaticien en décembre 2014. « Après cinq ans d’absence, explique-t-il, il me faudrait une grosse formation, vu l’évolution très rapide de l’informatique. Mon souhait serait maintenant de travailler dans la prévention des risques qui, je l’espère, sont aujourd’hui beaucoup plus pris en compte chez Orange ».

Voir en ligne : FO Com