Alerte :
Du 1er au 8 décembre, élections Fonction publique, je vote FO !

Pour accompagner les intérimaires, une seule réponse : FO Interim

Intérim

Article publié dans le Dossier Intérim
© Jean-Claude MOSCHETTI/REA

Le secteur de l’intérim représente 2 700 000 salariés intérimaires, soit 800 000 équivalents temps plein. Le secteur est aussi constitué de 29 000 salariés permanents qui travaillent dans les agences.

Ce nombre impressionnant de salariés intérimaires représente un potentiel de développement syndical dont Force Ouvrière ne doit pas et ne peut pas se passer.

Car les intérimaires sont partout : dans l’agroalimentaire, dans le BTP, dans la métallurgie, la santé et même aujourd’hui à la Sécurité sociale !

Par conséquent un lien syndical évident existe entre les représentants de l’organisation au sein des sociétés utilisatrices de salariés intérimaires et les équipes de FO intérim.

FO Interim a besoin de chacun pour aider à faire voter les salariés intérimaires.

Faire voter un salarié intérimaire, c’est difficile ! Lui demander de se mettre sur nos listes et donc s’exposer, aussi c’est difficile.

Il existe dans le travail temporaire différent contrats, dont en particulier, le CDI-i, contrat à durée indéterminée-intérimaire.

Les salariés qui en bénéficient n’auront toutefois jamais de prise en compte de l’ancienneté car leur salaire applique l’égalité de traitement et sera donc le salaire appliqué sur leur poste de travail.

Aussi, leur salaire peut même baisser jusqu’à 30 % entre 2 Missions.

Ces salariés ne peuvent donc plus choisir leurs missions et peuvent être licenciés après 3 refus de missions.

Pour FO, les salariés intérimaires sont des salariés comme les autres. Ils ont des droits et des avantages que trop souvent ils ne les connaissent pas !

Ils sont généralement seuls et isolés, même fragiles et vulnérable.

Les intérimaires ont donc besoin de conseils, d’accompagnement. FO Interim est là pour leur répondre.

FO Interim - Juin 2022 [PDF]

Plus dans le Dossier Intérim
Tous les articles du dossier

Le pire empire. Le patronat recule sur le CDI Intérimaire !

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Dès le début des négociations autour du CDII en 2013, FO a alerté sur les risques d’un contrat qui perdait les avantages du travail temporaire (indemnité de fin de mission par exemple) sans pour autant bénéficier du cadre sécurisant d’un CDI. Le CDII s’étant légalisé et normalisé depuis, l’objectif de (...)