Communiqué de FO

Pour FO, l’égalité c’est toute l’année !

, Béatrice Clicq

Recommander cette page

Puisqu’il ne saurait être question de se limiter à la seule journée du 8 Mars pour défendre l’égalité femme / homme, la Confédération Générale du Travail Force Ouvrière a organisé une journée nationale des référents ce mardi 12 février. L’objectif était notamment d’interroger le bilan 2018 de la « grande cause nationale du quinquennat ».

Sous l’égide du Secrétaire Général se déclarant 1er référent égalité, cette journée fut un véritable moment d’échange et de construction commune. Les enjeux sont de taille : atteindre enfin l’égalité de rémunération revendiquée depuis toujours par Force Ouvrière et garantir la dignité et la liberté des travailleurs quel que soit leur sexe. À ces fins, il était indispensable de fournir tous les atouts nécessaires aux référents pour aboutir à la concrétisation de nos revendications.

Dans l’esprit du positionnement FO exprimé le 22 novembre concernant l’index égalité ainsi que la lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail, la Confédération FO se félicite de l’ambition d’éradiquer les écarts de rémunération, tout en lançant plusieurs alertes auprès des militants. Car ceux-ci, sur le terrain, auront en charge de veiller à ce que cet outil permette réellement d’atteindre l’objectif.

Plus qu’un symbole, l’égalité constitue plus que jamais une priorité. Sans l’égalité, il ne saurait y avoir de justice sociale.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Béatrice Clicq

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Egalité et du Développement durable


  • Egalité Femme/Homme et lutte contre les discriminations
  • Politique confédérale pour les Cadres (en lien avec l’UCI) et les Jeunes
  • Numérique, Organisation du Travail, Economie sociale et solidaire
  • Développement durable

Envoyer un message à Béatrice Clicq

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.