Pour FO Territoriaux, la santé des agents passe avant l’agenda social

Santé au travail dans la fonction publique par Services publics et de Santé

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique
© Gilles ROLLE/REA

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière

Depuis la loi sur la transformation de la fonction publique, le gouvernement ne cesse de multiplier les groupes de travail sur une multitude de sujets. Le 20 juillet dernier se tenait un groupe de travail (GT) avec la DGAFP sur le plan santé au travail dans la fonction publique.

Le gouvernement, annonce que le calendrier de l’agenda social va être extrêmement surchargé à partir de la rentrée de septembre, par conséquent n’ouvrira pas de négociations pour la santé des agents dans la fonction publique mais une simple concertation !!! L’agenda social allant être rythmé sur les échéances des élections présidentielles !

Si la base des discussions, déjà inacceptable, par la réduction des missions, de cette loi de transformation de la fonction publique désastreuse, la fusion des instances, notre organisation syndicale s’indigne du peu de considération que le gouvernement à envers les fonctionnaires et agents publics.
Cette concertation est un écran de fumée, servant à dédouaner le Gouvernement, qui passera coûte que coûte ses projets.

Pour le gouvernement, L’agenda social est plus important que la santé et les conditions de travail des fonctionnaires et des agents publics !!!!!!

Nous rappelons, que le but de notre organisation syndicale est de défendre les intérêts individuels, collectifs et moraux des agents et par conséquent mettre tout en œuvre pour améliorer ce dispositif…

Pour FO, la santé, les conditions de travail et le bien-être des agents sont des priorités.

Services publics et de Santé Secrétaire général

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

Les attaques contre le droit de grève

Histoire par Christophe Chiclet

Depuis les débuts de l’organisation du mouvement ouvrier à la fin du XVIIIe siècle, force est de constater qu’il existe plus de lois visant à interdire, ou encadrer strictement, le droit de grève, plutôt que défendre ce droit fondamental des travailleurs.

Les blouses blanches dans la rue

Revue de presse par Christophe Chiclet

Jeudi 14 novembre, des milliers de professionnels de la santé, toutes catégories confondues, ont manifesté dans toute la France. A l’issue de cette nouvelle journée de contestation, l’exécutif annonçait qu’il ferait très bientôt des propositions pour l’hôpital. Aperçu dans la presse.