Pour un vrai « coup de pouce » aux réalisations d’économies d’énergie

Communiqué de l’AFOC par AFOC, Nathalie Homand

L’AFOC, conjointement avec plusieurs associations et fournisseurs d’énergie, a écrit au ministre de l’Energie, François de Rugy pour limiter l’impact du coût des certificats d’économie d’énergie (CEE) sur les ménages.

Rappelons que les CEE sont l’un des principaux outils de financement de la transition énergétique, instauré en 2006. Ils imposent une obligation de réalisation d’économies d’énergie aux vendeurs d’électricité, de gaz, GPL, chaleur et froid, fioul domestique et carburants automobiles au profit des consommateurs finaux d’énergie.

L’AFOC attire l’attention des pouvoirs publics sur le fait que les obligations des énergéticiens pour la quatrième période, qui s’étale du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020, ont été doublées par rapport à la période précédente. De ce fait, trop peu de travaux ont été réalisés à ce jour (60 %) et le prix des certificats a doublé entre 2017 et 2018. La conséquence pour les ménages est lourde car le coût des CEE est de 4 milliards d’euros par an soit de l’ordre de 3 % à 4 % des dépenses énergétiques des Français, c’est-à-dire entre 100 à 150 euros par ménage. C’est là une très mauvaise nouvelle pour les consommateurs, qui financent ce mécanisme à travers leurs factures, ce qui est peu connu des Français.

C’est pourquoi l’AFOC, soucieuse à la fois du pouvoir d’achat des consommateurs et d’une grande efficacité du dispositif, s’est jointe à l’Union Française de l’Electricité pour adresser, le 4 février, un courrier au ministre de la Transition écologique et solidaire et réclamer un prolongement de quatrième période d’au moins un an afin d’assouplir le dispositif en élargissant la palette des actions et en renforçant leur déploiement auprès des ménages modestes de sorte que ces derniers soient en situation de bénéficier pleinement des avantages offerts par les CEE.

 Voir en ligne  : AFOC - Site internet

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Nathalie Homand Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public

Sur le même sujet

FO appelle à la grève le 4 novembre

Énergie

La Fédération FO de l’Énergie et des Mines, qui conteste les modalités de la loi de transition énergétique, appelle les personnels des industries électriques et gazières à une grève le 4 novembre. FO s’oppose à « toute ouverture du capital des entreprises mères ou de leurs filiales », et propose d’organiser (...)

Démantèlement d’EDF SA

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

Le 21 janvier 2016 se tiendra un Comité Central d’Entreprise d’EDF SA avec à son ordre du jour :
– Les Orientations Stratégiques d’Entreprise et leurs conséquences à 3 ans.
– Les réponses de la Direction au Droit d’Alerte Économique engagé unanimement lors du CCE du 10 décembre 2015.
Ce 21 janvier 2016, (...)

L’étiquette énergie est-elle fiable ?

Consommation par AFOC

L’AFOC a enquêté sur la sincérité de certaines étiquettes de consommation énergétiques que les fabricants ont l’obligation d’apposer sur les appareils électroménagers qu’ils produisent.

L’Allemagne sur des charbons ardents : 900 villageois expulsés

Le chiffre de la semaine par Michel Pourcelot

La totalité de la population d’un village de l’ouest de l’Allemagne, Immerath, a été déplacée dans un nouveau village, Immerath-Neu, pour permettre l’exploitation d’une mine de charbon à ciel ouvert par le géant de l’énergie allemand RWE, considéré comme l’un des plus grands émetteurs de CO2 de la planète.